Palimpseste, de Charles Stross


Présentation de l’éditeur :
Quand l’histoire se réécrit en permanence, un homme lutte pour sauver sa famille…
Pour préserver l’humanité de l’extinction pure et simple, des agents venus d’un lointain futur voyagent dans le temps tout au long de l’histoire de la Terre : à chaque apocalypse, ils sauvent ce qui peut l’être, et permettent ainsi à l’humanité de renaître à chaque fois de ses cendres, quitte à tout rebâtir de zéro.
Pierce est l’un de ces agents, qui donne pleine satisfaction à ses supérieurs. Mais sa vie bascule le jour où sa famille se retrouve « effacée » par une nouvelle version de l’Histoire…

Editeur : J’ai Lu
Année d’édition : 2011
Langue : Française
Nombre de pages : 159

Avis (très) personnel :
Palimpseste est un titre qui m’a intriguée dès l’annonce de sa sortie dans la collection Nouveaux Millénaires (la faute à qui ?! Facebook et Lalou surtout, pour n’accuser personne…). De plus, la couverture très claire me donnait envie d’en savoir plus sur ce Pierce, cet agent temporel, qui essaie de sauver la Terre, grâce à des retours dans le temps.

Après lecture de ce livre, je dirai qu’il est assez complexe. Certes, Pierce est bien un agent qui peut aller d’un point à un autre dans le temps. Pour devenir cet agent spécial, il a dû tuer son grand-père quand il était jeune sans enfants, devenir orphelin. Arrêtons-nous sur ce point, je suis un peu une noob en SF, mais ma logique me fait penser que tuer son papy ne le fait plus exister… Ce qui n’est pas le cas. Déjà à ce stade de l’histoire, j’étais un peu perdue, et ce n’était que le début.
L’histoire nous est raconté en 2/3 parties : le premier mode où nous accompagnons Pierce dans ses missions, le deuxième mode où une personne (le livre) parle au lecteur, comme si nous étions Pierce, et troisième mode où nous pouvons observer . C’est étrange comme écriture, mais cela permet de s’identifier au protagoniste.
Ce que j’ai trouvé bien (même si je n’y ai rien compris, mais cela est une autre histoire), ce sont les explications. En effet, via des petits paragraphes (des diapos), l’auteur nous raconte comment cet environnement futuriste s’est mis en place. Je pense qu’avec des illustrations, j’aurais mieux visualisé la chose ^^°

Je suis déçue, parce que je pensais réellement aimer (même après avoir entendu que ce livre avait des avis assez mitigés, voire négatifs), et que ce n’est pas le cas (oui, je sais, ça arrive ^^°). En tout cas, cela m’a donné envie de lire le roman de Poul Anderson, La Patrouille du Temps. Je persiste à croire que ce genre d’histoire me plaira, en espérant que ce soit moins technique.

Publicités

6 responses to “Palimpseste, de Charles Stross

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :