Archives de Tag: Auteur coréen

Hell Blade, tome 1, de Je-Tae Yoo

Présentation de l’éditeur :

Londres, 1888. La ville entière est plongée dans la peur par un tueur en série connu sous le nom de Jack l’Éventreur. Il assassine et mutile des prostituées avec une brutalité extrême.

Vous croyez connaître cette histoire, mais vous vous trompez… Ces victimes cachent un secret terrifiant, et Jack n’est pas celui que vous croyez.

 

Editeur : Ki-Yoon
Année d’édition : 2011
Langue : Française
Nombre de pages : 182

 

Avis (très) personnel :

Comment un manhwa sur Jack l’Éventreur ? Je ne pouvais que l’acheter ! Enfin, techniquement, c’est M. Erato qui l’a fait ^^ En effet, ce tueur en série m’intrigue beaucoup et j’ai des périodes où je me renseigne de manière conséquente sur lui.

Dans cette série, l’atmosphère y est très sombre, la folie et les meurtres sont assez présents. Cela est mis en avant par les dessins, assez lugubres (le noir est très très utilisé !). On pourrait penser que c’est une n-ième réadaptation sur l’histoire de Jack l’Eventreur, mais ce n’est pas vraiment le cas. L’auteur a misé sur le côté fantastique, et sur le fait que le coupable ne serait peut-être pas celui qu’on croit. Préjugés, quand tu nous tiens ! Un autre protagoniste connu fera son également apparition dans ce tome, jouant pour le moment un rôle mineur. Cependant, je n’ai pas trouvé que cela correspondait réellement à son personnage dans les livres. J’étais d’ailleurs un peu déçue par cela…

Pour finir, je ne sais pas trop si je vais lire la suite. L’histoire me semble vraiment trop étrange, des meurtres avec des « monstres » et un soupçon d’ésotérisme. Je feuilletterai sûrement le prochain tome (qui sort le 14 avril 2011), afin de savoir si je continue ou non cette série.


Redrum 327, tome 1, de Sung Ko-Ya

Présentation de l’éditeur :

Au fil et à mesure que les fils de notre destin se dénouent, nous entendons résonner au loin la Symphonie de la Mort.

Oubliez votre passé et tout ce qui vous est propre, à compter de cet instant, votre survie est voter principale enjeu.

Entrez dans la villa impitoyable de Redrum 327 où mieux vaut être mort, que mal accompagné.

Le Scream du manga !

 

Éditeur : Asuka
Année d’édition : 2004
Langue : Française
Nombre de pages : 184

 

Avis (très) personnel :

Ce manhwa est assez sombre, comme vous pouvez le voir avec la couverture de ce tome. Une image d’une jeune homme au sourire inquiétant, un mélange de rouge et de blanc (rouge comme le sang, blanc comme la neige). J’ai trouvé que le coup de crayon du dessinateur était assez spécial… J’ai eu des difficultés à différencier les personnages masculins. Enfin, surtout au début (la première image les montrant d’assez loin).

Six amis d’enfance (dont Guy, qui a rejoint le groupe bien plus tard) s’apprêtent à partir en week-end dans une des villas de Guy. Ils vont être rejoints par Gahui, une jolie jeune fille, héritière d’un hôpital. Cette dernière a été invitée par Harrie. Tout le long de ce volume, nous allons faire connaissance avec les protagonistes présents, qui sont tous des filles/fils à papa : enfant de ministre, juge, directeur d’hôpital, de chef d’entreprise réputé, etc.

Le contexte est assez oppressant (de part les dessins). Et, surtout, le lecteur se rend compte que Gahui a des sortes d’hallucinations. Souvenirs ? Imagination ? De plus, ces amis semblent être tourmentés par des problèmes sentimentaux, ainsi que par un évènement qui se serait passé auparavant. Mais dont le lecteur ne sait rien pour le moment. Je pense que cet incident est le point-clé de tout ce qui va arriver par la suite. En effet, ce week-end va tourner au drame.

Ce premier volume m’a rappelé quelques teen movies, du style « Souviens-toi l’été dernier ». L’éditeur le présente comme « Le Scream du manga » ! Je ne pourrais pas vous dire si cela est vrai, car je n’ai pas vu ce film ^^’

Les tomes 2 et 3 sont déjà sortis en France, le 3 marquant la fin de cette série.

 

Lien Bibliomania :


Baptist, tome 1, de Gyung-won Yu et Sung-ho Mun



Présentation de l’éditeur :

2010. 13 enfants venus des quatre coins du monde sont envoyés dans l’espace pour commémorer le nouvel an. Mais très vite, un grain de sable se glisse dans l’engrenage…
Pendant 13 heures, la Terre va perdre tout contact avec eux. Que s’est-il réellement passé ?

Après leur retour sur Terre, les cas de meurtres et de disparitions se multiplient autour des anciens membres de l’expédition. 8 ans plus tard, le passé rattrape l’un d’entre eux, Bono U. Meyer, un véritable génie au QI de 240, dont tout l’entourage sombre progressivement dans la folie…

Mystère, angoisse, surnaturel… Que s’est-il passé dans le silence assourdissant du vide spatial ?


Editeur : Ki-Oon
Année d’édition : 2010
Langue : Française
Nombre de pages : 160

Avis (très) personnel :

J’ai choisi ce manga, principalement pour le graphisme. Superficialité, quand tu nous tiens !

Ce premier tome est focalisé sur un des enfants, qui a participé à l’expédition spatiale pour fêter la nouvelle année. Cet enfant se nomme Bono U. Meyer. Autour de lui, les personnes ont étrangement des problèmes psychologiques (sa mère, sa soeur, son professeur de piano, etc.).

Vers les 2/3 du livre, j’ai commencé à entrevoir ce qui se passait réellement, ce que Bono aurait pu faire subir aux personnes, qui ont agressé ses proches.
Il y a également deux autres protagonistes, dans ce tome, qui ont un rôle important.
– Le commissaire Lioner, qui veut à tout prix coffrer Bono. Y a-t-il une raison particulière ? J’ai trouvé qu’il avait un air bien méchant avec sa tignasse et sa barbichette noires.
– M. Lumor, suspecté dans une affaire de meurtre, puis blanchi.
Par un concours de circonstances, le lecteur découvrira ce qui adviendra des personnes malveillantes pour Bono.

Les dessins sont sympas, les traits assez durs, mais ça colle bien à l’ambiance de l’histoire, qui est assez sombre.
Ce qui m’a le plus surprise, c’est le sens de la lecture. En effet, c’est un manhwa, donc un manga coréen. La lecture se fait de la gauche vers la droite (comme les livres occidentaux).

Dès que le tome 2 sort en France, je cours l’acheter ! ^^