Brunch au Shangri-la Hotel

Pour une occasion spéciale (les anniversaires de mes beaux-parents), nous les avons emmenés au Shangri-La Hotel, pour un brunch d’exception à la Bauhinia.

Lors de la réservation, le personnel m’avait indiqué que nous serions installés au niveau de la mezzanine. Bonne surprise ! Cela permettait ainsi d’avoir un peu plus d’intimité. Et Nathan pouvait ainsi jouer en toute tranquillité à côté de nous.

IMG_9667

Il ne manque plus que les guirlandes pour Noël ^^

Arrivés en avance (pour une fois), nous avons d’abord attendu confortablement dans le lounge. Puis nous avons fait un tour dans le jardin, qui était magnifique (sublimé par ce beau ciel bleu, inattendu pour cette période de la mi-octobre !).

IMG_9658

Le brunch a démarré par les jus, la coupe de champagne et les boissons chaudes (super chocolat chaud, pas trop épais). Pour le repas, nous avons commencé par les viennoiseries, un peu de charcuterie, de soba. Bref, un petit mélange de tout cela, car tout donnait envie de goûter. J’avais même demandé une assiette de pancakes au serveur.

Les oeufs sont arrivés peu après (bénédictine, cocotte, parfait, …), puis les plats. J’ai choisi le risotto de potiron et champignons, qui était à point, et délicieux. Quant aux autres invités, ils ont adoré leurs Noix de Saint-Jacques, aux senteurs orientales (combinaison inédite avec les perles du Japon et le kéfir).

IMG_9671

Après ces 2 assiettes, je n’ai pas pu résister aux fromages… Juste un petit bout. Juste pour voir ^^ L’assiette n’était pas folichonne, contrairement au buffet que je n’ai pas pris en photo.

Suite à une pause – qui était de rigueur -, et à une tasse de thé, j’ai pu enchaîner avec les desserts. Une petite assiette de douceurs composée : d’une madeleine garnie d’un confit de citron, un baba, une tarte au citron meringuée, un cannelé (le meilleur que j’ai mangé, et pourtant, je suis exigeante en matière de cannelés : il faut qu’il reste croustillant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur), un faux « BN » au bon goût de noisette, et le dernier (le blanc saupoudré en haut à droite), dont je ne me rappelle plus le nom…

IMG_9679

En résumé :
Service toujours impeccable. Brunch toujours aussi délicieux. Parfait pour les grandes occasions, les anniversaires, etc. Je tenterais bien un jour leur goûter (qui est servi le samedi et dimanche).

Adresse :
10, avenue d’Iéna – 75116 Paris

Horaires :
Brunch : de 12h à 15h (samedi et dimanche)

Budget :
Brunch (dont le prix ne varie pas selon les jours) :

  • 48€ pour les moins de 12 ans
  • 98€ classique / 116€ si on ajoute une coupe de champagne ou un verre de vin
Publicités

Les Artizans

Petit dîner entre filles après le cours de sport. Entre filles, ça signifie avec uniquement ma meilleure amie ! Hé oui, sans nos mecs, juste nous deux, pour se plaindre, râler, refaire notre vie comme on le fait si bien.
Elle a choisi le restaurant Les Artizans, situé dans la rue Montorgueil. Il faut savoir que nous passons tout le temps devant cette devanture, remplie de pâtisseries toutes jolies, lorsque nous faisons le trajet du retour après le sport.

Le restaurant semble assez petit, et les tables serrées entre elles. Pour un mardi soir, ce fut bien bondé (le quartier joue sûrement). Les serveurs paraissaient débordés, mais toujours aimables.
Nous avons été installées au fond de la salle, sur une table haute. Nous avons commandé chacune un Porn Star Martini (cocktail fruité), qui nous ont été apportés accompagnés d’un petit verre (un shot) de vin pétillant, je dirais.

Cocktail

Quasiment à la suite, nous avons eu nos plats : Pastilla d’agneau accompagnée de pommes de terre grenaille, et une pièce de bœuf saignant avec des pommes de terre et légumes.

Pour le dessert, je n’ai pas hésité longtemps. Quand nous avons attendu d’être placées, mes yeux ont tout de suite repéré le baba au rhum en vitrine (avec sa pipette de rhum). Ma meilleure amie a pris un flan et compotée de figues framboises (hélas, elle trouvait que le goût de pistache n’était pas assez présent).

En résumé :
Serveurs/euses super sympas, même si débordés.
Bons plats, bons et jolis desserts (qu’il est possible de prendre à emporter).

Adresse :
30 rue Montorgueil – 75001 Paris

Horaires :
tous les jours de 12h à 23h

Budget :
41€ chacune répartie de la façon suivante :
Cocktail : 10€
Plat : 15-20€
Dessert : environ 8€ (2€ moins cher quand on le prend à emporter)


Salon de Café McQueen

Un jour, en sortant du travail pour aller à la Poste près de Pyramides, je découvre une devanture assez sombre, avec un petit texte sur les kissa-ten. Cela m’interpelle… Je regarde rapidement ce qu’ils proposent, et les bentos ont l’air bon. Le terme Salon de Café me fait penser au franponais. Je me dis que vraiment il faudrait que je fasse un tour dans ce Salon de Café McQueen. C’était la semaine dernière.

IMG_9821

Je n’ai pas pu résister, et j’y suis allée déjeuner hier midi. Le restaurant est assez intime (les gens de l’extérieur ne nous voient pas manger, et franchement c’est quand même agréable), mais cosy, chaleureux. La décoration en bois doit jouer ! J’avais l’impression d’être dans un salon de thé à Sapporo. En plus, la langue japonaise est vraiment dépaysante : les serveurs le parlaient, ainsi qu’un bon tiers des clients. En sortant du restaurant, cela m’a fai bizarre d’entendre à nouveau le français, j’avais vraiment l’impression d’être partie au pays du soleil levant.

IMG_0042

Ils proposent pour le midi une formule bento, avec deux entrées et un plat, dont une entrée et un plat du jour, pour 12.80€. J’ai choisi pour ce midi : une omelette japonaise (tamagoyaki), des fèves edamame (c’est bon, mais j’avais oublié que ce n’était pas hyper pratique) et un saumon grillé au miso, accompagné d’un bol de riz. Je ne voulais pas spécialement de boisson, mais le latte au potiron a attiré mon regard, et attisé ma curiosité. Je souhaitais savoir s’il était meilleur que celui du Starbucks. Résultat des courses : un peu sucré, mais bien bien meilleur, avec de vrais morceaux de potiron dedans ^^

En résumé :
Vraiment bon. Dépaysant. Je n’avais plus faim pour les desserts, mais certains avaient des saveurs bien de là-bas (l’umeboshi par exemple, ou le Coffee jelly). J’y retournerais sans aucun doute.
Le bento était suffisant pour remplir mon estomac, mais je pense que les gros mangeurs resteraient sur leur faim. Il est également possible d’emporter ce dernier.

Adresse :
16 rue Molière – 75001 Paris

Horaires :
tous les jours sauf le dimanche : 8h-18h30

Budget :
12.80€ le bento
Environ 5€ les desserts – pareil pour les boissons

 


Sébastien Gaudard

Cela fait un petit moment que j’entends parler de cette pâtisserie, de ce salon de thé situé quasi en face du jardin des Tuileries.

Pour fêter notre 15e anniversaire de rencontre (déjà ?! Ça ne nous rajeunit pas !), nous avons décidé de choisir notre dessert chez Sébastien Gaudard. Nous étions de toute façon dans le coin, après un déjeuner chez Aki.

IMG_9318

Le lieu est lumineux, assez girlie finalement. J’avais envie de goûter / acheter toutes les pâtisseries présentes. J’ai quand même dû faire un choix difficile : j’ai pris un el Baba (brioche, crémeux citron, tequila Patron Anejo, chantilly). Il était imbibé à souhait, tout moelleux. Le crémeux était très doux, pas assez acidulé à mon goût.

FullSizeRender1

Mon chéri a choisi un Mussipontain (hommage à ses parents, j’imagine) constitué de crème vanille, d’amandes caramélisées. Cela a fait son bonheur gustatif ! A partager, nous avons choisi une Forêt noire. Hélas, pour cette dernière pâtisserie, nous avons été tous les deux déçus. Il y avait un peu trop de crème, pas assez de génoise chocolat, ni assez de kirsch.

FullSizeRender
En résumé :
Un lieu chic, où il est possible de s’asseoir sous les arcades de la rue Pyramides. Je pense, cependant, qu’il vaut mieux aller à l’étage. La vue doit être plus sympathique. Il semblerait que sa tarte au citron est renommée : à goûter la prochaine fois 🙂 Car, je suis certaine de revenir, pour faire découvrir ces pâtisseries.

Adresse :
1 rue des Pyramides – 75001 Paris
Autre adresse (qui ne fait que pâtisserie) : 22 rue des Martyrs – 75009 Paris

Horaires :
Du mardi au dimanche : 10h – 19h (possibilité de petit-déjeuner)
Fermé le lundi

Budget :
Environ 6€ la pâtisserie


Aji Dulce

Notre chef de projet a emmené l’équipe (nous ne sommes que 4, au total) dans un restaurant vénézuélien, à côté du métro Saint-Georges : Aji Dulce.

C’est un tout petit restaurant – il doit y avoir environ 10 places assises -, qui ne fait que des arepas. L’arepa est une spécialité vénézuélienne et colombienne, qui correspond à une galette de maïs blanc (ou jaune), cuite au four, puis garnie.

IMG_8211

J’ai choisi l’arepa Domino : haricots noirs, banane plantain et du fromage frais vénézuelien (ce n’est pas du fromage frais à proprement parlé (c’est-à-dire type kiri, etc.), mais plutôt du fromage à pâte dure), alors mes 3 collègues ont pris l’arepa Pelua : boeuf mijoté et effiloché, avec du fromage amarillo (du gouda). Nous avons tous commandé en entrées, des tostones (soit des chips salés de plantain vert avec du fromage frais vénézuelien).
C’était super bon ! J’ai beaucoup aimé les petits chips de plantain (miam, miam). Le fromage avait un goût étonnant, plus salé que ce que je visualisais. Des sauces étaient à disposition, celle qui piquait allait très bien avec les chips, mais il faut en mettre un tout petit peu ^^°

IMG_8213

Mon arepa était bonne aussi, mais je n’ai pas réussi à la finir. J’étais on-ne-peut-plus calée, de plus il ne restait plus que le fromage en garniture, cela en devenait presque écœurant… La galette de maïs donnait un goût différent, légèrement croustillante (un collègue a trouvé qu’il avait l’impression de manger une polenta).

IMG_8212

En résumé :
Un repas qui cale bien (même pas besoin de dessert !) fait maison, des serveurs très gentils.
Si vous voulez une place assise, venez pour midi, voire avant. Sinon, vous pouvez emporter (ou commander sur deliveroo, mais il y a moins de choix). Ils ont également un foodtruck, qui change de lieu toutes les semaines (il faut vérifier sur leur facebook).

Adresse :
19 Rue Notre Dame de Lorette – 75009 Paris

Horaires :
Mardi – vendredi : 11h30-14h30 / 19h-22h (sauf le vendredi : 18h30-22h30)
Samedi : 18h30-22h30
Dimanche : 11h30-15h30

Budget :
Entrée + Plat : 8,50€ – 9,50€


De Taanketel – Marken

Le lendemain de notre arrivée à Amsterdam, nous avons fait une balade à vélo, vers le nord. Nous avons suivi la côte est, en passant par Durgerdam (et ses petites maisons colorées).

 

Après 3h de pédalage, nous arrivâmes à Marken. Petite péninsule (dont le contour ferait environ 9km), qui a été séparée du continent, à cause des intempéries.
Nous avons pris notre déjeuner au restaurant De Taanketel, en terrasse, au soleil (caché sous les nuages). Je vous assure, on ne dirait pas, mais il y avait bien du soleil, car mon chéri a attrapé un bon gros coup de soleil (il avait la tête bieeeeeen rouge, le pauvre ^^°).

IMG_6902

Nous avons ainsi pu goûter à une spécialité locale, qui est la Bitterballen. C’est une bouchée panée, croustillante. Je ne sais pas trop ce qu’il y avait dans les miennes… Mais, elles peuvent être fourrées au bœuf, veau, poulet, ou champignons. Elles semblent prisées, accompagnées d’une bière. C’est un apéro qui rassasie bien ! Si j’avais su, je n’aurais d’ailleurs peut-être pas pris de plat, par la suite. Nous les avons grignotées, avec une bière.

IMG_7502

Mon amoureux a choisi des moules poêlées avec des frites et légumes.

IMG_7501
Quant à moi, j’ai tenté un Broodje au saumon, fromage frais et concombre. Je pensais que le pain était davantage rond, là c’était clairement un club sandwich ^^° Qui était accompagné d’une « boule » de salade de pommes de terre.

IMG_7504

Lors de la balade post-digestion, à Marken, un petit stand proposait des Poffertjes néerlandaises et bio (!), cette préparation est faite dans un moule qui ressemble à celui pour faire des takoyaki et s’apparente à des mini-pancakes, saupoudrées de sucre glace. Bien sûr, d’autres options étaient possibles : miel, nutella, fraises. J’ai choisi la classique, au sucre et sans beurre (vu la quantité de beurre fondue pour faire ces poffertjes, j’ai préféré éviter d’en rajouter !). Ça se mange drôlement bien, en tout cas. Et très vite, tellement vite, que j’en ai oublié de prendre des photos…

IMG_6904

En résumé :
Bon petit restaurant en bord de côtes, où les serveurs sont assez rapides. Rapidement bondé, je trouve.

Adresse :
Havenbuurt 1, 1156 AL Marken, Pays-Bas

Horaires :
Tous les jours : 10h-00h

Budget :
Environ 10€ le plat


CT Coffee and Coconuts – Amsterdam

Nous avons passé le gros week-end du 15 août à Amsterdam. C’était la première fois que nous allions dans cette ville, dans ce pays d’ailleurs.
Je vais recenser dans les jours à venir les adresses gourmandes que nous avons testées et approuvées !

Nous avons commencé le week-end par un tour de vélo (Amsterdam Vélo), réalisé par un guide néerlandais francophone. Le tour fut très intéressant, le guide nous a raconté des anecdotes sur la ville en elle-même, la culture amstellodamoise. Je vous le conseille vivement !

Le soir-même, nous dînions au restaurant CT Coffee & Coconuts, adresse que j’avais vue sur le blog Mangoandsalt.
L’endroit situé dans un ancien théâtre à De Pijp fait très « bobo », je trouve ; la décoration assez cool avec les quelques tables suspendues, et l’ambiance cocoon avec les canapés et leurs gros coussins, et la luminosité assez basse.

Nous avons d’abord choisi nos cocktails. Un Drunk Mr. Nilsson (eau de coco avec un shot de rhum ambré) pour mon amoureux et un Paloma (tequila, pamplemousse, citron vert, limonade et un peu de sirop) pour moi. Servi de cette manière, le Mr. Nilsson est assez classe, et mon chéri l’a trouvé bon.

IMG_7454

En entrées, nous avons pris :

  • une Fresh Dutch Buffalo Burrata : une burrata néerlandaise, accompagnée d’amandes grillées (délicieuses), de petits oignons confits, de fraises arrosée de pesto. C’était surprenant, car la burrata néerlandaise est plus liquide que l’italienne. Le lait a quasi jailli, lorsque je l’ai coupée. Cela ressemblait à une petite soupe toute blanche. Ce fut bien bon 🙂
  • un Rice Paper summer Roll : des sortes de maki, au tartare de boeuf (coupé au couteau), des radis vinaigrés et du shiso frit

En plat, nous avons tous deux commandé un CT’s Beef Burger, qui était accompagné de frites (pommes de terre, patate douce) cuites au four. La sauce légèrement piquante était super bonne ! En revanche, le chardonnay que j’ai pris n’était pas très bon… Il « piquait » un peu la langue.

Burger

Désolée pour cette photo sombre >.<

Je n’avais plus de place pour le dessert… Heureusement, mon chéri a pris un Affogato (glace coco, expresso, mousse de coco et amandes), dont j’ai pu goûter une cuillère. Juste un peu de glace et d’écume de coco. Très aérien et frais. Je n’ai pas de photo… Il semble que l’on se soit jeté dessus, à son arrivée à table…

En résumé :
Réservation possible sur leur site internet, pour le dîner (17h30-22h)
Les plats étaient bons, même si l’attente fut longue pour le burger (vraiment longue).

Adresse :
Ceintuurbaan 282-284
1072GK Amsterdam

Horaires :
Tous les jours : 8h-23h

Budget :
Environ 10€ le cocktail, 10e l’entrée
15€ le burger
8-10€ le dessert


Teatime au Dali – Hôtel Le Meurice

L’hôtel Le Meurice est un 5 étoiles qui fait partie du groupe Dorchester Collection, tout comme, par exemple, le Plaza Athénée (je ne sais pas si vous vous en souvenez, j’ai mangé là-bas pour le brunch Haute Couture). Le lieu est majestueux, moins moderne que le Plaza Athénée je trouve, plus classique je dirais. J’ai beau dire classique, il n’empêche que j’avais la tête en l’air pour lire les citations sur la toile tendue au plafond, je regardais ce qui était possible de voir lorsque je suis allée aux toilettes (toilettes, à la japonaise, avec siège chauffant, ce qui est vachement pratique pour éviter le contact froid de la lunette avec notre fragile derrière !).

Mon petit mari m’y a emmenée pour fêter mon anniversaire, nous avons pu profiter d’un délicieux afternoon tea, au restaurant Le Dali, en hommage à l’artiste (évidemment). Nous avons chacun commandé un teatime accompagné d’une coupe de champagne de la sélection d’Alain Ducasse.

Le teatime est constitué :

  • d’un assortiment de finger sandwichs : un demi-éclair remplie de mousse d’aubergine, un finger burger au pesto tomates mozza, un wrap au saumon et pour le petit dernier, ma mémoire me fait défaut…
  • de 2 très bons scones : un nature et l’autre au sésame , accompagnés de clotted cream, de confiture de framboise, et de marmelade
  • et de pâtisseries du chef pâtissier de la maison, Cédric Grolet, telles qu’

une tarte au chocolat,
une tarte abricot, qui ressemblait tellement à un abricot
et un cookie pistaches framboises extrêmement gourmand (mais qui était plus moelleux qu’un cookie) .

Au lieu de prendre le chocolat chaud de la Manufacture (j’étais très tentée), nous avons préféré choisir un thé glacé, qui fut rafraîchissant par cette journée de chaleur.

Petit plus, des pâtissières passaient entre les tables pour proposer un morceau de kouglof ou des madeleines tout juste sortis du four… Ils étaient encore tout chauds. Tout bonnement délicieux et régressif !

Nous avons pu terminer cette fin de journée d’anniversaire au SPA Valmont (merci à mon chéri qui m’a fait cette surprise et qui a répondu à ma requête de massage <3).

En résumé :
Endroit calme et bien situé : juste en face des Tuileries (et actuellement, jusqu’au 27 août 2017, il y a une Fête foraine).
L’afternoon tea fut délicieux et copieux (un conseil : ne mangez pas trop au déjeuner, et au petit-déjeuner).

Adresse :
228, rue de Rivoli – 75001 Paris

Horaires :
Teatime : tous les jours de 15h30 à 18h

Budget :
Teatime : 50€
Teatime au champagne brut / rosé : 68€ / 76€


Gabriela

Après un cours épuisant d’ostéo yoga, avec mon amoureux et deux amis, nous sommes allés dîner chez Gabriela, un restaurant brésilien situé dans le 9e arrondissement.

Pour commencer, nous avons commandé nos boissons : mojitos (corsés comme il faut), cocktails gourmands (à base de lait de coco et de cachaça – alcool brésilien fait à partir de sucre de canne) sont de la partie. Ils sont accompagnés de quelques entrées à partager : accras de morues et crevettes séchées, boulettes de viande hachée, et des petits pains au fromage. D’ailleurs, cela se mangeait sans fin !

IMG_7157

Je pense que nous aurions pu nous arrêter là. Mais, nous avions déjà choisi nos plats. Des plats bien consistants. Un ami a testé le plat national brésilien, la Feijoada. Ma meilleure amie a pris une galette indigène à base de fécule de manioc et farcie au poulet. Mon amoureux, une Vatapa com Calaries frites no dendê (des crevettes sautées accompagnées de crème de maïs, de riz et de farine de manioc). Quant à moi, j’ai choisi une Virado « quase a paulista » : des morceaux de saucisse fumée sautés dans une sauce à la tomate, accompagnés de riz, de crème de haricots noirs et d’une banane panée.

Tout cela fut bien bon, un peu bourratif – les entrées étaient peut-être de trop (je n’ai pas réussi à terminer mon plat ^^°). Mais, malgré cela, nous n’avons pu résister à une petite douceur, pour finir ce repas.

  • Une mousse très légère aux fruits de la passion pour deux (un peu trop sucrée pour moi)
  • Des bananes caramélisées, sur lesquelles étaient disposées de la pâte de fruits à la banane
  • Une crème au caramel, sur laquelle trônait une étoile en gelée au caramel

En résumé :
Un bon restaurant, un serveur très sympathique, des cocktails bien dosés.

Adresse :
3 rue Milton – 75009 Paris

Horaires :
LUN – SAM : 12h-15h / à partir de 19h le soir

Budget :
En réservant par LaFourchette, il y a moyen d’avoir une réduction de 30% sur les plats. Ce qui n’est pas négligeable.
De plus, il existe des formules déjeuner en semaine : entre 12-20€
Les entrées valent environ 10€, les plats 17€ et les desserts 7€
Les cocktails de l’ordre de 10€


Domaine de Fontenille – La Cuisine d’Amélie

Cet été, nous avons passé nos vacances chez la mamie de mon chéri, et souhaitions l’inviter au restaurant. Un lieu assez proche de sa maison. Je suis tombée sur le site du Domaine de Fontenille. C’est un hôtel, proposant un petit spa (le modelage balinais a été testé et approuvé !), une piscine, deux restaurants et des jardins (dont un immense).

IMG_6365

Petit côté vintage et moderne (ce sont des vélos électrique !)

Nous avons déjeuné sur la terrasse de la Cuisine d’Amélie, dont la vue donne sur le grand jardin. Nous avions l’impression d’être seuls, pas un bruit ne nous dérangeait (mis à part le chant des cigales, une petite brise nous rafraîchissait de temps à autre. De plus, le jardin permettait à mon garçon de 3 ans de se défouler.

IMG_6369

Petite parenthèse : je vous avoue qu’à la base, je voulais tester le restaurant gastronomique 1 étoile Le Champs des Lunes. Mais, n’ayant pas fait attention aux jours d’ouverture lors de la réservation, c’est tombé sur La Cuisine d’Amélie. Ce sera à prévoir pour nos prochaines vacances dans le Sud. Tous deux sont dirigés par le chef Jérôme Faure.

IMG_6372

Apéro

Le menu est présenté de telle sorte que nous puissions composer notre menu, avec ce qu’ils appellent des « touches » (salées, sucrées).

Pendant que le petit dégustait son steak frites (steak de très bonne qualité, de surcroît), nous avons pris les touches salées suivantes :

  • Une soupe de tomates et pois chiches, avec des dattes et des épices
  • Une soupe de melon et pastèque, de la feta et des graines (de courge, je crois) – Les assiettes ne donnent pas vraiment envie, d’ailleurs si vous aviez vu nos têtes à leur arrivée… Comme quoi l’habit ne fait pas le moine ! Car cette soupe était délicieuse et très rafraîchissante.
  • Une soupe de morilles, et oeuf, à l’Amaretto, parsemée de pop-corn
  • Un faux filet de race Montbéliarde, avec pesto et anchoïade
  • Du crabe, gingembre, abricot, une purée de pomme de terre coco wasabi
  • Un beau morceau de poulpe, un carpaccio de courgettes et de la harissa à la framboise
  • Un dos de cabillaud confit (cuit à la perfection), fruits secs, soja et aubergine – C’était bon mais un peu trop sucré pour moi.

N’oublions pas les touches sucrées. On voulait toutes les tester ! Mais, nous avons dû faire un choix (mon chéri, en vrai gourmand, en a quand même pris deux !).

  • Une pavlova aux pêches, et sorbet fruits rouges – J’en aurais remangé.
  • Une crème catalane aux fruits rouges et hibiscus
  • Une île flottante toute rose, à la fleur d’oranger et pralines roses

L’ensemble des plats était délicieux. L’endroit est tellement paisible, que nous aurions pu rester des heures, sous les platanes.

IMG_6440

Quand nous en sommes partis, ce fut pour aller de l’autre côté de la route, pour visiter leur maison de dégustation et goûter quelques vins. En effet, le Domaine de Fontenilles possède un vignoble en cours de conversion biologique.

En résumé :
Un bel endroit, calme, parfait pour se reposer. Des assiettes pas forcément « jolies », mais très bonnes. Des serveurs à l’écoute.
Ils proposent plusieurs activités/évènements : des concerts dans les vignes, des balades, du jazz sur leur terrasse, des après-midis pour les petits, ainsi que des sessions de formation WSET . Cela donne envie d’y retourner pour faire tout cela !

Adresse :
Domaine de Fontenille
84360 Lauris

Horaires :
Le restaurant La Cuisine d’Amélie est ouvert tous les jours, midi et soir, sauf le mardi.

Budget :
8€ pour une entrée / 10-12€ pour un plat / 9€ pour un dessert
J’en ai eu pour 29€, sans compter l’apéro.