Archives mensuelles : mars 2011

Le Labyrinthe du temps, de Maxime Fermine

Présentation de l’éditeur :

Un naufragé échoue sur une île inconnue, hors du temps et hors du monde. Dans ses bagages, un mystérieux coffret…

 

Éditeur : Le Livre de Poche
Année d’édition : 2008
Langue : Français
Nombre de pages : 185

 

Avis (très) personnel :

Très gentiment offert par Lyra Sullyvan, ce livre se trouvait dans ma wish-list depuis quelques temps déjà. A cause d’un article que j’avais lu, écrit par… cette même Lyra !

Vassili Evangelisto, un archimandrite russe, part pour de nouvelles contrées, afin de répandre les bonnes paroles de Dieu. Mais, lors de son voyage, il va se retrouver emprisonné sur une île, l’île de Labyrinthe. Une île qu’il réussira à réveiller (comme le Prince Charmant avec la Belle au Bois dormant). Une île étrange où les pluies de papillons bleus correspondent à un évènement important, bon ou mauvais. L’histoire tourne autour d’un coffret en bois d’olivier qui cacherait en son sein une clé, et de ses alter ego.

Je me demandais réellement où cela allait m’emmener… J’ai beaucoup aimé le texte de fin, ça fait réfléchir, je trouve.

Il y a trois principaux protagonistes dont l’archimandrite Vassili Evangelisto, le général Mendoza et le capitaine Parga, tous trois ayant des traits de caractères spécifiques. Je ne me suis pas vraiment attachée à eux, mais cela n’était gênant dans la lecture. J’ai apprécié n’être que spectatrice de l’histoire. Quant au style d’écriture, il est simple et plaisant.

Un joli conte sur la vie, sur le passé, sur le futur et surtout le présent. Et, rien que pour la fin, je le conseille =)

Publicités

Happy Days Diner



Happy Days Diner, un restaurant à ambiance américaine ! Je verrai bien les serveurs débouler en rollers XD Cela fait trois fois que j’y vais, et j’aime beaucoup. Je prends souvent la même chose : un Champ’s Burger et un milkshake vanille. Quant à ma complice de gourmandises, elle a choisi un Onion Burger et un milshake chocolat menthe (avec de la vraie menthe ciselée !!).

Pour montrer à quel point c’était bon, j’ai fini tout mon plat ! Excepté le cornichon américain et la tomate, et le bun du dessus ^^’ Ce n’est pas LE meilleur hamburger de Paris (j’en parlerai plus tard, si je retrouve les photos), mais le cadre me plait bien.

Quant aux milkshakes, ils sont très onctueux. Miam ! Je n’ai pas de photos de desserts, car nous n’en avons pas pris. Hé oui, repues nous étions ! Peut-être une prochaine fois =D Les serveurs sont très sympas, même s’ils sont lents à prendre la commande…

Un conseil si vous voulez y aller, cet endroit ne prend pas de réservations, donc le soir, il faut y aller assez tôt, sinon bonjour la queue !! Surtout qu’il faut que toutes les personnes soient présentes pour pouvoir avoir une table…

Un plus ? Shakespeare and Company se trouve à 2 pas de là ! Ainsi que Gibert Joseph, Gibert Jeune et Boulinier.

Les adresses :
6/8 Square Ste-Croix de la Bretonnerie – 75004 Paris (Métro : Hôtel de Ville)
25 rue Francisque Gay – 75006 Paris (Métro : Saint-Michel)


Noob, tome 1 : Tu veux entrer dans ma guilde, de Fabien Fournier, Philippe Cardona & Florence Torta

Présentation de l’éditeur :

Horizon 1.1 est une jeu vidéo en ligne à la mode. Chaque jour, des millions de joueurs arpentent le monde virtuel d’Olydri, et vivent des aventures épiques sans bouger de leurs fauteuils.

Parmi eux, Arthéon le guerrier tente désespérément de mener ses compagnons jusqu’au très convoité niveau cent. Une tâche bien difficile lorsqu’on doit gérer la désastreuse guilde Noob, composée de Gaea l’invocatrice, manipulatrice et vénale, Omega Zell l’assassin, macho et égocentrique, sans oublier le pire de tous, Sparadrap, le prêtre naïf et simplet.

 

Éditeur : Soleil Productions
Année d’édition : 2010
Langue : Française
Nombre de pages : 46

 

Avis (très) personnel :

Comme promis, même en vacances, je vous laisse des trucs à lire. Vous qui êtes au travail, en cours ou tout simplement chez vous XD

Cette série reprend le thème du jeu en ligne. Ayant joué pendant quelques mois à World of Warcraft, je l’ai immédiatement identifié à ce dernier.

Dans l’histoire, il y a 4 personnages, appartenant à la même guilde. Nous suivons leurs péripéties à travers les planches. Je me suis assez vite reconnue à Sparadrap (pour ceux qui ne me connaissent pas, la ressemblance est claire et nette, une noob quoi !). Je l’aime bien, avec ces grands yeux naïfs (et il a raison, c’est trop mignon un smourbiff !), et il est beaucoup plus mignon en dessin qu’en vrai XD

Hé oui, cette bande-dessinée est dérivée d’une série du même nom, diffusée sur Nolife. Je connaissais donc déjà le concept. J’avais même les voix dans la tête quand je lisais !!

J’ai trouvé que les dessins étaient très simples, type SD, les aventures assez amusantes, me faisant parfois éclater  de rire. Bref, je pense que je vais demander la suite à mon chéri !


Destination Cambodge

Il y a quelques temps, durant la saison hivernale, Evertkhorus nous invitait à découvrir l’Islande. Cette fois, j’ai à nouveau décidé de la suivre, pour une nouvelle destination : le Cambodge. Mon pays d’origine.


Mis à part Enfance en enfer, de Phcar Malay, je ne connais pas vraiment cette littérature. Vais-je choisir un témoignage ? Ou bien une fiction ? Vous ne le saurez que le 2 juillet 2011 !

Un petit encart pour vous indiquer que je pars en vacances dès demain, je m’envole vers les tropiques, à défaut du Japon. Je vous fais confiance pour surveiller mon bébé blog. Et puis, je ne vous oublie pas, j’ai planifié quelques articles déjà ^^


Salon du Livre 2011

Normalement, je ne devais pas y aller. Parce qu’il fallait faire des économies, parce que le week-end c’est bondé de monde (et je n’aime pas ça). Puis, quand mes projets de vacances ont changé, quand j’ai pu obtenir l’accréditation presse, je n’ai pas pu résister ^^ J’y suis donc allée vendredi soir, accompagnée de Sita et Elinor.

Arrivée sur les coups de 20h, et en attendant Sita, j’ai erré dans les stands, à la recherche des auteurs dont je voulais la dédicace (j’avais fait une petite liste). En voyant du monde (2/3 personnes) au stand de Jérôme Camut et Nathalie Hug, je me dirige vers celui de Patrick Graham. Qui m’a dédicacé L’Évangile selon Satan, un thriller ésotérique que j’avais beaucoup aimé. Comme il n’y avait personne, j’ai pu discuté un peu avec lui, de son roman, de la bande-dessinée qui en a été adaptée. Je l’avais feuilletée, et les dessins ne m’avaient pas vraiment plu. De plus, j’avais déjà lu quelques avis un peu négatifs, disant que les scènes étaient assez crues, violentes.

« Ici commence la fin,
Ici s’achève le commence,
Ici sommeille le secret de la Puissance de Dieu. »

Puis, je me suis à nouveau dirigée vers le stand de Jérôme Camut et Nathalie Hug, qui se trouvait non loin de l’entrée. Mon tour vint quelques minutes après. Ces deux auteurs étaient tous deux très sympathiques. Nathalie adore la couverture de Prédation, des éditions Le Livre de Poche (et elle n’a pas tort du tout !!). Après lui avoir dit que j’avais adoré Kurtz (sa psychologie, sa façon de penser), Jérôme m’a dit : « Vous me semblez être une fille normale, c’est étrange que vous aimiez ce personnage » … euh … ben … *rouge* Il faut avouer que Kurtz est un homme vraiment très spécial.

« Bientôt, vous allez entrer dans la tête de Kurtz ! Bon courage…
Délectez-vous bien, il y a de plus en plus de Kurtz dans la suite. »

Vous vous doutez bien qu’après de telles paroles (orale et écrites), je me suis dépêchée d’acheter la suite, Stigmate m’attend sagement dans ma PAL ^^

Avec Elinor et Sita, nous nous sommes baladées dans les diverses maisons d’édition qui étaient présentes : Pocket, Le Livre de Poche, Picquier, ainsi que Mille saisons. Sita voulait voir un livre édité là-bas. C’est ainsi que nous avons croisé Henri Courtade, l’auteur de Loup, y es-tu. Je me suis présentée comme étant une Livraddictienne, sous le nom d’Erato. Et le monsieur m’a reconnu, en me disant qu’il avait lu ma chronique sur son livre. Chronique assez mitigée… J’étais un peu gênée quand même. Mais, il a été sympathique et compréhensif.

Nous sommes restées jusqu’à la fin, surtout pour papoter ^^

Bien sûr, comme je l’ai dit, je me suis laissée entraîner par les effluves livresques et j’ai acheté quelques livres (3 pour être exacte, ce n’est rien comparé à d’autres) :

  • Stigmate, de Jérôme Camut et Nathalie Hug
  • Fantômes et Kimonos, de Kidô Okamoto
  • Thérapie, de Sebastian Fitzek

De bons choix, je pense. Ce sera confirmé prochainement ! Un Salon, bien meilleur personnellement que l’an dernier. J’aurai bien aimé prendre en photo les auteurs qui ont dédicacé mes livres, mais je n’ai pas osé… ^^’


Le Soufflé

Amateurs de soufflé, venez au restaurant Le Soufflé !

Qu’y mange-t- on ? Du soufflé, bien sûr !

J’ai découvert ce restaurant grâce à ma meilleure amie. En effet, sans elle, je ne me serais jamais aventurée dans le coin de la Place Vendôme. Vous savez, cet endroit qui regroupe le Ritz, des bijouteries et magasins très chers (voire hors budget pour moi). D’ailleurs, je pensais que j’allais me ruiner, mais que nenni. La formule spéciale Tout Soufflé, comprenant une entrée, un plat et un dessert, était à 32€. Il y a également des plats « normaux », mais je ne pourrai pas vous en dire plus, car nous avons toutes deux choisi la formule spéciale ^^ Attendez, c’est un restaurant de soufflé quand même !!

En entrée, j’ai pris le Soufflé au fromage (qui était assez conséquent). J’ai même un peu regretté mon choix, car trop de fromage tue le fromage. Bref, écœurée. Mais, je pense que cela plaira à un amateur de fromage. Ma copine a choisi le Soufflé à la Forestière, avec une petite sauce aux champignons, qui est très bonne (oui, j’avoue, j’ai goûté !). Pas de photo pour ce dernier, car elle s’est abîmée et est un peu verte fluo… Bref, le soufflé n’était pas du tout à son avantage !

Une petite salade pour digérer. Au fait, vous ai-je dit que leur beurre était bon, ainsi que leur petit pain ?

En plat, nous avons toutes deux pris le Soufflé à la Volaille, composé d’un soufflé au fromage avec une petite sauce à la volaille ! Yummy !

Et en dessert, un Soufflé aux framboises et un Soufflé Marquise aux pépites de chocolat, auquel le serveur a ajouté de la crème fraîche au rhum (sur la photo, on ne voit qu’une cuillerée de crème dans le soufflé, mais à côté, il y avait le bon pot fermier !). Ces deux desserts étaient aussi bons que jolis !

Après tout cela (et même avant), nous n’avions plus vraiment faim, mais nous n’avons rien regretté ! Les soufflés étaient très bien faits (réalisés au moment-même de la commande), très aériens (« It’s so fluffly, I’m gonna die !!! »), ainsi que les sauces pour les salés. Je pense que la prochaine fois que j’irai là-bas, je ne prendrai que la formule avec le plat et le dessert (après y être allée, je confirme il n’y a pas de formule avec le plat et le dessert…). Quant au service, il correspond un peu au quartier, les serveurs sont assez guindés, très gentils. La clientèle est assez chic aussi, nous faisions un peu pauvresses, avec nos jeans XD

Un plus ? Pas très loin de là, se trouve la librairie WHSmith, la plus grande librairie anglaise de France, ainsi que la librairie Galignagni, la première librairie anglaise en France ! Et également, le jardin des Tuileries pour digérer un peu ^^

L’adresse :
36 rue Mont Thabor – 75001 Paris (Métro : Tuileries)
Ouvert le Lundi au Samedi de 12h-14h30 et de 19h-22h (fermé le dimanche).

Après avoir fait cet article, j’ai eu très envie de retourner dans ce restaurant, ce que j’ai fait samedi soir, en emmenant ma best et l’homme. Cette fois-ci, les serveurs étaient plus naturels, plus aimables (ils faisaient même quelques blagues). Voici quelques photos de soufflés que l’on a mangés : un Soufflé aux épinards et à la chèvre, un Soufflé Arlequin au chocolat et à la vanille (on ne sentait pas vraiment pas la vanille, mais qu’est-ce que c’était bon !).


A Study in Scarlet, d’Arthur Conan Doyle

Présentation de l’éditeur :

Convalescing in London after a disastrous experience of war in Afghanistan, Dr John Watson finds himself sharing rooms with his enigmatic new acquaintance, Sherlock Holmes. But their quiet bachelor life at 221B Baker Street is soon interrupted by the grisly discovery of a dead man in a grimy ill-omened’ house in south-east London, his face contorted by an expression of horror and hatred such as Watson has never seen before. On the wall, the word rache German for revenge’ is written in blood, yet there are no wounds on the victim or signs of a struggle. Watson’s head is in a whirl, but the formidable Holmes relishes this challenge to his deductive powers, and so begins their famous investigative partnership.

 

Éditeur : Penguin Classics
Année d’édition : 2004
Langue : Anglaise
Nombre de pages : 127

 

Avis (très) personnel :

Très heureuse de retrouver Sherlock Holmes ! Le seul et l’unique !

A Study in Scarlet est le premier roman de Sir Conan Doyle, mettant en scène Sherlock Holmes et son acolyte Dr. John Watson. Comme ce sont des écrits du Dr. Watson, il utilise la focalisation interne « je ». Donc, tout se passe depuis son point de vue. Il nous conte son histoire après son diplôme de médecine, sa rencontre avec Holmes, leur cohabitation au célèbre 221b Baker Street.

Dans ce roman, ils vont résoudre leur première enquête ensemble (en 1881, année holmesienne). Enfin, ce sera surtout Sherlock Holmes qui résoudra l’affaire, sous la demande de deux inspecteurs de Scotland Yard : messieurs Gregson et Lestrade. J’avais déjà lu ce livre en français, mais c’était il y a tellement longtemps, que j’en avais oublié l’histoire. Un homme est retrouvé mort dans une maison vide, sans signe d’agression. Le coupable n’a laissé que deux indices visibles aux yeux d’un inconnu lambda : un mot écrit sur le mur, et une grimace de terreur et de haine. A partir de là et de quelques autres indices, Sherlock Holmes va réussir à trouver le coupable. J’ai beaucoup aimé sa logique, son sens de la déduction, son intelligence !

La première partie est consacrée à la résolution de l’enquête. Quant à la deuxième partie, elle concerne le meurtrier, son histoire, les raisons de son geste. Il y a donc deux histoires imbriquées dans ce roman. Notre enquêteur préféré y est assez peu présent. Le roman est parsemé de notes, expliquées dans un glossaire. Des indications possibles sur l’utilisation d’un mot. C’est très intéressant, mais assez condensé. J’ai lu toutes les notes de la première partie, puis celles de la deuxième partie m’a moins intéressée. Je pense que je les lirais, de manière plus attentive, plus tard.

Qu’est-ce que c’est agréable de lire une aventure de Sherlock Holmes. J’en ai encore 2/3 chez moi à lire ou relire =D


Les Spellman se déchaînent, de Lisa Lutz

Présentation de l’éditeur :

Le grand retour des Spellman, détectives privés de père (et mère) en fille(s). Chez eux, savoir écouter aux portes est un talent inné, crocheter les serrures, une seconde nature, exercer un chantage, une façon très personnelle de mener des négociations. Le tout au nom de l’amour inconditionnel. Après « Spellman & Associés », les nouvelles aventures, toujours aussi déjantées et hilarantes, d’Izzy et de la famille la plus cinglée de San Francisco.

 

Editeur : Le Livre de Poche
Année d’édition : 2009
Langue : Française
Nombre de pages : 470

 

Avis (très) personnel :

Nous retrouvons, dans ce deuxième volume, la famille la plus déjantée, les Spellman. Nous retrouvons un personnage « normal » qui n’apparaissait que furtivement dans le premier tome, l’inspecteur Henri Stone. Il est davantage présent. C’est un des (rares) protagonistes les plus normaux.

Dans ce tome 2, Izzy se retrouve encore empêtrée dans une situation impossible. En effet, elle enchaîne arrestation sur arrestation, car elle se méfie du voisin de ses parents, dont le comportement serait douteux, et fait donc tout pour approuver ses dires. De plus, pour rien arranger, les membres Spellman cachent chacun un secret. Le lecteur pourra donc lire les rapports que fait Isabel sur eux, afin de découvrir le pourquoi de ces cachotteries/attitudes. Comme dans le précédent volume, l’action se déroule la plupart du temps dans le passé. Une sorte de flash-back sur le pourquoi de la situation inextricable d’Izzy. Mais, contrairement à Spellman & Associés, la police ne diffère pas selon le moment de l’évènement. Dans ce cas, il faut vraiment se fier à la date indiquée à chaque début de chapitre, ou partie de chapitre. Les actions n’étaient pas réellement surprenantes, compte tenu de ce que nous savons d’Izzy. Mais, c’était très rafraichissant à lire. De l’action, du suspense, de l’humour =)

Ma petite préférée reste Rae, avec sa bière au gingembre et ses Fruit Loops (et autres confiseries) ^^ Même si Izzy est complètement givrée, ce qui amène des situations invraisemblables pour toute personne normale, cela peut parfois exaspérer. Il y a quelques références à la série Doctor Who, car Henri oblige Rae à regarder les premières saisons avant de regarder les nouvelles. Ça me fait penser qu’il faudrait que je la visionne =)

Comme une vraie droguée, je veux la suite !!! Cette dernière est déjà sortie, mais je vais soit attendre la version poche, soit l’acheter en VO ^^


Challenge PZ.B

Je participe à un challenge, créé par Miss Muffin. Cela concerne un de ses auteurs préférés : Poppy Z. Brite ! Auteur que j’ai découvert très récemment avec Contes de la fée verte, que j’ai, dans l’ensemble, beaucoup aimé.

Il y a plusieurs niveaux de défi, et j’ai choisi le niveau spécial Rickey, qui consiste à lire au moins 5 fictions, dont Alcool. Mais, c’est possible que je m’égare et lise également des recueils. Tout est possible !

J’ai jusqu’aux 45ans de l’auteur pour réussir ce défi, soit le 25/05/2012. Pour plus de précision et d’informations complémentaires, allez par ici et lisez son article ^^


Swap Harry Potter

Il y a quelques temps, j’ai participé au swap Harry Potter, mis en place par Merrick. C’était par binôme et ce dernier était quelqu’un que je connaissais : Cosmo ! Car, c’est moi qui l’avais initié à Livraddict =D

J’ai (enfin !) reçu mon colis hier.

Je me demande bien ce qu’il contient… Ouvrons-le !

Waaah, c’est rose, c’est rouge, il y a tout pleins de couleurs !! Ca me donne envie de tout déchirer =) D’abord, j’ai 2 jolies cartes, qui m’expliquent grosso modo que le monsieur s’excuse de son retard, que tout ça me plaira ^^ Une carte avec un lapin à la moutarde et l’autre c’est un quatre-quart (il y a même la recette au verso).

Des cadeaux spécial Japon (*sigh*), avec un bento modulable, une cuillèro-fourchetto-couteau, un futoshiki et des moules pour faire des onigiri en forme de coeur ! Un très joli pack, mais ça me rend un peu triste à cause de la situation actuelle…

Un peu de papeterie : un joli carnet de voyage, un mp métallique (un n’hibou !) et une lampe pour livre =D Et elle se déploie avec style, j’adore !!

Des livres bien sûr ! Magyk, tome 1, L’Alchimiste et Le Magicien d’Oz (et quelques schokobons, que même j’étais sérieuse, car j’en ai mangé qu’un dans la soirée ^^)

Quelques goodies HP (quand même =P) : des magnets pour le frigo et un joli porte-clefs (pour emmener avec moi un peu de HP).

Des gourmandises : encore des schokobons et du thé en vrac qui sentent trop bon ! D’ailleurs j’ai testé hier Etoile du verger, il est très bon, ainsi que Liaisons dangereuses (mais celui-là, je le connaissais déjà =)). Cosmo aurait bien voulu m’envoyer une pâtisserie self-made Eugénie, mais ça n’aurait pas tenu la route 😦 J’ai également eu un mug Hermione, qui est rempli de chocolat, mais j’ai oublié de le prendre en photo ^^’

Quelques petites choses et d’autres : des cartes de magie et une gomme (qui doit sentir le raisin je pense…).

Et voilà la photo de famille.

Merci Cosmo pour ce colis =) Il est vraiment très sympa !! Et merci Merrick pour l’organisation de ce swap !