Black Rose Alice, tome 1, de Setona Mizushiro


Présentation de l’éditeur :
Vienne, 1908. Dimitri, un jeune chanteur d’opéra, se relève inexplicablement d’un accident mortel. Peu après, suicides et autres morts étranges se multiplient dans son entourage. Quand un mystérieux personnage l’approche avec de terrifiantes révélations, Dimitri prend conscience que quelque chose en lui est en train de changer… Tokyo, 2008. Azusa une jeune enseignante japonaise, vit une douloureuse aventure avec un de ses élèves, jusqu’au jour où un événement dramatique vient bouleverser son existence. Setona Mizushiro revisite le mythe du vampire dans un opéra macabre par delà le temps et la mort.

Éditeur : Asuka
Année d’édition : 2009
Langue : Française
Nombre de pages : 192

Avis (très) personnel :
L’histoire commence à Vienne au début du 20e siècle. Après un accident quasiment mortel, Dimitri, notre protagoniste, chanteur à la voix d’ange, s’en remettra sans aucune séquelle. Cependant, il y a des morts étranges qui se produisent depuis (cela m’a d’ailleurs fait penser à une nouvelle de Poppy Z. Brite, juste ce moment-là).
On apprendra par la suite qu’il est devenu vampire (non non, ce n’est pas un spoiler, nous le savons grâce au résumé), d’une façon que je trouve bien assez étrange. Ses manières de tuer, et de se nourrir le sont toutes également et un peu dégoûtantes…
Après sa naissance en tant que vampire, nous le retrouvons à Tokyo au 21e siècle, pour une certaine raison, que je ne dévoilerai pas. Ce serait gâcher le suspens, vous n’avez qu’à le lire =p
Ce premier tome met en place le contexte, le passé de Dimitri (avant d’être vampire) et clôt sur ce qu’il compte réaliser.
Les dessins sont assez caractéristiques de cet auteur qui, je le rappelle, a dessiné et écrit Heartbroken Chocolatier et S2 (d’ailleurs, j’aime assez le dessin d’Agnieska). Mais, l’histoire ne m’a pas vraiment transportée. L’introduction était un peu longue, cela correspond à tout le chapitre, il n’y a pas vraiment d’action, sauf à la fin. Même si je ne qualifierai pas réellement ce moment d’action, il donne envie de connaître la suite.
Et surtout, le lecteur termine le tome avec pleins de questions en tête (c’est sadique !!!).

About these ads

2 responses to “Black Rose Alice, tome 1, de Setona Mizushiro

  • alittlematterwhatever

    Si tu as l’occasion, lis les autres tomes. Comme toi, j’avais trouvé ça très long pour le départ mais Mizushiro Setona a juste introduit l’histoire dans le premier tome et plus ça vient, mieux s’est !
    Je suis devenu accro à la série. et c’est une torture d’attendre les prochains tomes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 26 autres abonnés

%d bloggers like this: