Le Fantôme de Brillat-Savarin, de Mary F. K. Fisher

Présentation de l’éditeur :
Les souvenirs de Mrs Fisher étincellent tout au long de son livre : elle nous décrit un dîner doux-amer en Bourgogne, sous l’égide d’un serveur d’exception ; le parfum capiteux et reconnaissable entre mille du pain d’épice de Dijon qui se faufile jusque dans la cathédrale par une fenêtre pour se mélanger à celui de l’encens; le plaisir furtif des « délices secrètes » et la volupté qu’elle-même éprouve à déguster « des quartiers de mandarines desséchés sur le radiateur […], puis refroidis sur la neige toute fraîche empilée sur le rebord de la fenêtre, où ils deviennent miraculeusement dodus et juteux à souhait ». Ecrit en 1937, ce premier livre nous entretient de mille anecdotes aussi divertissantes qu’appétissantes, racontées avec bonheur par la grande dame de la littérature américaine et de la gastronomie M. F. K. Fisher.

Editeur : Le Serpent à Plumes
Année de l’édition : 2006
Langue : Française
Nombre de pages : 303

Avis(très) personnel :
Le titre de ce livre m’a tapé dans l’oeil. D’abord une première fois : mais non, je ne me suis pas laissée faire. Puis, une deuxième fois, et vu le prix (1.50€), j’ai fléchi. D’ailleurs, je l’ai lu rapidement après son achat, ce qui est assez rare chez moi.

Mary Frances Fisher, née Kennedy, est un auteur de livres spécialisés la nourriture, elle a également traduit La Philosophie du Goût, de Jean-Anthelme Brillat-Savarin. Elle semble d’ailleurs l’admirer. Ce livre est en effet ponctué de phrases le concernant. J’ai donc appris par la même occasion l’identité de ce monsieur. Son nom me disait vaguement quelque chose. Jean-Anthelme Brillat-Savarin était un gastronome du XIXe siècle, dont certaines personnes lui ont rendu hommage en donnant son nom à un dessert (le savarin, gâteau qui sert à préparer le baba au rhum), et à un fromage (le brillat-savarin, un fromage de vache très crémeux -70% MG- qui vient de Bourgogne). D’ailleurs, en parlant de fromage, j’ai goûté récemment en Bourgogne, le délice de Pommard (un fromage crémeux enrobé de graines de moutarde), c’est délicieux ! Je me demande où je pourrais en trouver sur Paris…

L’auteur nous raconte les façons de dîner, de déjeuner, de savourer les plats qui diffèrent selon les époques, les pays aussi. C’est même un peu l’histoire du goût, de la nourriture, des plats. Malgré (ou à cause de) son origine britannique M.F.K. Fischer est très négative par rapport à la nourriture de son pays, aux habitudes anglaises, ainsi qu’à cette cuisine qui est faite de graisse animale. Est-ce pour cela qu’elle admire la cuisine française, plus raffinée, et les Français, qui le sont également (nous ne devons pas connaître les mêmes Français !).

J’ai eu du plaisir à lire ce livre, à découvrir des plats, des manières de faire, les anecdotes qu’elle pouvait nous conter, même si je l’ai trouvée un peu vindicative sur certains points. C’est un peu comme une grand-mère qui nous raconterait ses souvenirs d’une autre époque.

Citations de Brillat-Savarin :
« Dis moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es. »
« Ceux qui s’indigèrent ou qui s’enivrent ne savent ni boire ni manger. »

Sur ce, je vous laisse, mon avion est normalement en train de décoller à l’heure où vous lirez cet article (vive la planification !) héhé

Publicités

2 responses to “Le Fantôme de Brillat-Savarin, de Mary F. K. Fisher

  • Natacha

    Vive la planification ! J’espère que ton séjour new yorkais t’a ravi et tu as trouvé des goodies HP à gogo ! J’aime une nouvelle fois la couverture

    • Erato

      C’était super ! En revanche, chez FAO, il y avait beaucoup moins de goodies HP, mais c’est pas graaaave 😀
      Le principal, c’est que j’ai adoré !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :