Le Fabuleux Maurice et les rongeurs savants, de Terry Pratchett


Présentation de l’éditeur :
Pour avoir passé trop de temps à proximité de l’Université de l’Invisible d’Ankh-Morpork, le chat Maurice et une bande de rats ont été changés : ils parlent, pensent, élaborent des concepts complexes. Accompagnés de Keith, ils parcourent la campagne, arnaquant les petites villes en simulant une invasion de rats dont Keith vient à bout en jouant de la flûte. Dans le village de Bad Igoince, ils rencontrent Malicia avec qui ils tentent d’échapper à un être maléfique, le roi des rats.

Editeur : Albin Michel
Année d’édition : 2001
Langue : Française
Nombre de pages : 285

Avis (très) personnel :
Je n’ai lu qu’un livre de Terry Pratchett (le premier tome des Annales du Disque-Monde), et je peux dire que cela a été une catastrophe. Je piquais du nez sur chaque page et luttais pour le finir. Apparemment, j’étais mal tombée. J’ai donc voulu redonner une chance à cet auteur avec cette histoire, cautionnée par Miss Spooky Muffin.

Le début de l’histoire commence avec trois sortes de personnages : un gamin à l’air bête, un chat qui parle (son petit nom est Maurice), ainsi que des rats qui parlent. A eux trois, ils vont arnaquer des villages, en créant une invasion de rats, qui se feront « hypnotisés » par le son enchanteur du joueur de flûte. Tout cela est orchestré par Maurice, le fameux chat.
Mais, au village Überwald, cela va changer. Ils vont faire des rencontres plus ou moins mauvaises : des chasseurs de rats, des chiens, des rats « normaux », et une jeune fille bien étrange.
L’univers dans lequel nous plonge Pratchett est différent de ce que j’ai lu auparavant. Cela me paraît beaucoup moins… fantasy. Bien sûr, le fait que des animaux parlent est bizarre, mais j’ai trouvé que c’était ça le plus intéressant. La parole ne leur est arrivé que par hasard, par magie. Ils doivent faire avec. Et cela, s’ajoutent la conscience, les réflexions, l’écriture, les superstitions…

A chaque début de chapitre, nous avons droit à une petite phrase du livre de Monsieur Lapinou. Vous savez, c’est un livre du type Jeannot Lapin de Beatrix Potter, tout petit. Et les rats l’emmènent partout, c’est peu leur encyclopédie.

J’ai été enchantée d’avoir lu ce livre, malgré quelques difficultés au début. Je me suis réconciliée avec Pratchett, ce qui n’est pas rien !

Publicités

6 responses to “Le Fabuleux Maurice et les rongeurs savants, de Terry Pratchett

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :