Les Thanatonautes, tome 1 : Le Temps des Bricoleurs, de Bernard Werber & Eric Corbeyran & Pierre Taranzano


Présentation de l’éditeur :
À l’assaut du dernier continent inexploré par l’Homme : la Mort

Depuis tout petit, Michael Pinson entretient une fascination pour la mort, notamment suscitée par les réponses confuses des adultes à ses questions. Qu’est-ce donc que cet état où l’on part loin en restant immobile ? Où l’on est là tout en n’étant plus là ? Comment est-ce possible que personne n’en sache rien ? Sa rencontre avec le ténébreux et ambitieux Raoul Razorbak sera déterminante.

Les deux amis se lancent avec les moyens du bord dans l’exploration de ce qui se passe après, aiguillés par les témoignages rares mais concordants de ceux qui ont aperçu un fragment de l’au-delà… Ils s’improvisent Thanatonautes, du grec « thanatos », la Mort, et « nautês », les navigateurs.

Grâce au courage (et à l’inconscience !) des quelques premiers explorateurs volontaires, Michael Pinson et Raoul Razorbak vont progressivement faire reculer la frontière de l’inconnu sur le territoire du plus grand mystère de la condition humaine…

Editeur : Glénat
Année d’édition : 2011
Langue : Française
Nombre de pages : 56

Avis (très) personnel :
Je n’ai pas encore fait d’article sur le livre du même nom, et sur lequel s’appuie la bande-dessinée, mais il faut savoir que j’ai adoré le roman. Un de mes préférés de Bernard Werber. J’étais donc intriguée par ce que cela pouvait donner en images.

L’histoire, dans ce premier volume, débute aux Etats-Unis, en 2025, un grand-père qui essaie d’expliquer à son petit-fils ce qu’était la thanatonaucie (comment ça, j’invente des mots ?). Et nous voilà, revivant l’histoire de cette science. Nous faisons connaissance avec Michael Pinson et de son ami assez atypique Raoul Razorbak. Ils sont tout deux fascinés par la mort et vont essayer de voir ce qu’il y a après elle.

Ca reprend assez bien la trame du roman, même si ce premier tome met uniquement en place le décor et les principaux personnages. Je ne suis pas spécialement fan des dessins, je trouve les traits trop anguleux. Et, à la lecture du roman, j’imaginais mentalement les têtes des personnages et je ne les voyais pas vraiment comme ça. Mais, il est fort possible que je continue la série, en raison de mon attachement envers le livre
D’ailleurs, cela m’a donné envie de le relire…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :