Howl’s Moving Castle, book 1, de Diana Wynne Jones


Présentation de l’éditeur :
Sophie est l’aînée des filles d’un chapelier fort réputé de la ville de Halle-Neuve, située dans le royaume d’Ingary. À la mort de leur père, les trois sœurs se voient obligées d’apprendre chacune un métier, et Sophie est tout naturellement désignée par sa belle-mère pour reprendre l’entreprise familiale. Dans le fond de l’atelier, le temps ne passe pas vite et on s’ennuie ferme à coudre des roses aux bonnets et des voilettes aux capotes de velours. Un jour pourtant, l’existence morne et solitaire de la jeune fille prend un tour inattendu lorsque la sorcière du désert lui rend visite et la transforme en vieille femme. Sophie se voit contrainte de quitter la ville et d’aller chercher fortune quand, sur sa route, un étrange château appartenant à un magicien nommé Hurle apparaît dans le paysage. L’homme a la terrible réputation de séduire les belles et de les croquer. Qu’à cela ne tienne, Sophie a bien l’intention de se faire adopter et de s’initier à la sorcellerie pour retrouver son apparence d’antan.

Heureusement, dans ce pays enchanté, tout est possible si l’on sait être patient… Sortilèges, bottes de sept lieux, capes d’invisibilité, transformations en tout genre rythment ce roman fort bien écrit et d’une densité étonnante. Dans la lignée d’Harry Potter. À découvrir d’urgence, d’autant que ce livre servira de scénario au prochain dessin animé de Miyazaki, réalisateur du Voyage de Chihiro et de Princesse Mononoké.

Editeur : Harper Collins
Année d’édition : 2009
Langue : Anglaise
Nombre de pages : 304

Avis (très) personnel :
Ce livre a fortement inspiré Miyazaji pour le film d’animation, le Château ambulant. Que je n’ai pas vu, donc pas de peur, ni préjugés : rien. Je me plonge donc un beau jour, dans ce livre, gentiment prêté par Sita ^^ Je vous avouerai que j’ai eu beaucoup de mal à pénétrer cet univers. Sûrement dû à la langue anglaise. Effectivement, il y avait pas mal de mots que je n’arrivais pas à comprendre (même avec le contexte). Mais, je me suis accrochée. Alors, qu’en ai-je pensé ?

J’ai été un peu déçue en sortant de cette lecture. Il y a eu, quelques mois auparavant, une lecture commune sur ce tome, et les participants semblaient ravis ! Je m’attendais donc à être aussi enthousiaste ^^ Attention, je n’ai pas dit que je n’aimais pas, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit ^^ J’avoue que c’est surtout le comportement, l’attitude de Sophie, que je n’aimais pas. J’ai trouvé étrange la façon qu’elle a d’accepter le sortilège que lui a infligé The Witch of the Waste (désolée, je ne connais pas son nom français…), cette manière de fourrer son nez partout dans les affaires de Howl et de se dévaloriser (parce que c’est l’aînée…), c’était exaspérant ! A contrario, j’ai beaucoup aimé les personnages de Howl et Calcifer : Howl un jeune sorcier charmeur, qui cache de profonds secrets, et Calcifer, qui est-il réellement ? Et puis, ce château ambulant recèle de découvertes : des manteaux qui permettent de changer d’apparence en clin d’oeil (illusion optique), 4 poignées de porte qui correspondent à 4 régions différentes, et bien d’autres choses encore.

En fin de compte, je pense que le vocabulaire manquant a joué sur mes impressions de ce livre ^^’ Il m’a malgré tout donné envie de regarder le film de Miyazaki, voir les modifications qui ont été faites, s’il est mieux que le livre (ou pas :p)
J’ai, dans ma PAL, un autre livre de Diana Wyne Jones : The Time of the Ghost, j’appréhende un peu cette lecture, car tous les participants (si je me rappelle bien) l’ont beaucoup moins aimé que Howl’s moving castle. A moi de faire mon avis dessus, en le lisant ^^

Publicités

10 responses to “Howl’s Moving Castle, book 1, de Diana Wynne Jones

  • Sita

    C’est vrai que la difficulté de la langue a tendance à gâcher la lecture en anglais, d’où une bonne partie de ta déception !
    Huhu, Howl et Calcifer ❤ On en a discuté, mais le caractère de Sophie s'améliore par la suite 🙂

    Tu voudras la suite la prochaine fois ?

  • Douceurs sucrées

    Ouh là, j’ai vu le film ya longtemps, mais je me rappelle pas que la fille fourrait son nez partout.
    En tout cas, regarde le film, comme tous les Miyazaki, il est top! Un de mes préférés (oui oui, même si je me souviens pas bien de l’histoire, je me souviens de la sensation à la fin du film XD…)

  • Lyra Sullyvan

    Ouais mais comme t’aime jamais comme tout le monde et que tu as pas des attentes aussi élevées, t’aimera p’tet mieux TIme of the Ghost :p

    • Erato

      Comment ca j’aime jamais comme tout le monde ? =p
      Je me souviens que tu n’avais pas specialement aime non plus. Et c’etait ton premier Dian Wynne Jones ^^

  • Eirilys

    Merci pour cet avis. Pour le film, essaye de ne pas trop te focaliser sur le livre quand tu le regarderas car Miyazaki prend énormément de libertés avec le scénario et les personnages. Mais j’ai beaucoup aimé les deux notamment pour l’ambiance qui se dégage du château et tout ce qui l’habite! « The Witch of the Waste » est traduit  » la sorcière des Landes » en français.

  • Luna

    J’ai beaucoup aimé ce livre, c’est même un coup de coeur… Je crois qu’il va bientôt faire parti de mes lectures cultes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :