Daylight : La Couronne de Lumière et de l’Aube, d’Akira Sakamoto & Chai


Présentation de l’éditeur :
Luca est interne à la Chernia Academy. Eus, son étrange voisin de chambre lui demande « s’il ne se souvient vraiment de rien »… L’école, symbole de tradition, est le théâtre d’enlèvements et de meurtres sanglants…
La lumière et les ténèbres s’opposent encore une fois! Prisonnier des chaînes du destin, Luca ne sait ce qui l’attend. L’ombre et la lumière se mélangent au sang pour écrire une nouvelle histoire!

Éditeur : Soleil
Année d’édition : 2011
Langue : Française
Nombre de pages : 192

Avis (très) personnel :
Ce manga est basé sur un jeu vidéo du même nom, dont je ne connaissais pas du tout l’existence. D’ailleurs, en faisait des recherches, je n’ai pas réussi à trouver quelque chose, peut-être qu’il n’est sorti qu’au Japon… J’ai, en tout cas, découvert cette information à la fin de ce volume, lors de l’interview du scénariste du jeu.

J’ai été attiré par la couverture du manga, par les dessins, par l’atmosphère très sombre qui se dégage de la couverture. Mais, j’ai mis du temps à le lire, car le titre Daylight me faisait penser à Twilight (*encore des vampires*…), et ça ne me donnait pas envie… Mais j’ai surmonté mes préjugés =)
L’histoire commence par la rencontre du lecteur avec Uluca (ou plus simplement Luca) Rufen, qui va devoir cohabiter avec Eus, à cause d’un petit souci au niveau de sa chambre. Par la suite, nous faisons également connaissance avec divers pensionnaires, les plus intéressants de la Chernia Academy. Je trouve que l’on ne voyait pas vraiment les autres élèves, alors que cette école semble très grande…
Dès le début, le lecteur sent que quelque chose se trame (ou parce qu’il a tout simplement lu le résumé ^^). Certains élèves sont étranges, et il en va de même pour le personnel enseignant de l’académie. L’histoire en soi est très mignonne, je trouve, mais je ne l’ai pas trouvée cohérente. Effectivement, cela m’étonne que Luca ne se soit rendu compte de rien, ni ne connaisse Eus, alors qu’il est interne dans cette école depuis tout petit. De plus, le volume se termine bien, mais de manière trop rapide, bien trop rapide et surtout abrupte ! J’en suis restée coi, surtout que c’est un one-shot. Je m’attendais à un deuxième tome, avec ce genre de fin…

Au final, je n’ai pas été super emballée, heureusement qu’il y avait les dessins que j’ai trouvés très cute, ainsi que certains personnages (les jumeaux Minmi :D).


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :