Judge, tome 1, de Yoshiki Tonogai

Présentation de l’éditeur :
Après avoir indirectement causé la mort de son propre frère, Hiro vit rongé par le remords. Deux ans ont passé quand il se réveille soudain dans le noir, menotté et coiffé d’un mystérieux masque de lapin. Au bout d’un couloir, le corps sans vie d’un adolescent, et sept autres victimes terrifiées, enfermées dans une étrange salle de tribunal.
Mais aucun d’entre eux n’est vraiment innocent… Coupables d’un crime resté impuni, tous incarnent un des péchés capitaux : gourmandise, avarice, paresse, orgueil, luxure, envie et colère. Le procès peut commencer… À la fois juges et bourreaux, ils devront choisir toutes les douze heures celui d’entre eux qui sera sacrifié.

Éditeur : Ki-Oon
Année d’édition : 2011
Langue : Française
Nombre de pages : 224

Avis (très) personnel :
J’ai retrouvé avec plaisir le style graphique de M. Tonogai. Au niveau de l’histoire, je trouvais déjà que la première œuvre de Yoshiki, Doubt, ressemblait légèrement au roman d’Agatha Christie, Les Dix Petits Nègres. Mais, ici, c’est encore plus flagrant. En effet, 9 personnes ont été kidnappées et se retrouvent dans un même endroit, assez mystérieux. Tout comme dans Les Dix Petits Nègres, elles ont toutes des choses à se reprocher : elles ont péché (gourmandise, luxure, avarice, orgueil, paresse, envie, colère) et vont être jugées pour ça. Par ailleurs, j’ai bien aimé le fait que les masques (qui sont, en soi, très mignons !) représentent lesdits péchés capitaux. Enfin, je suppose. La question est : à quel péché cela se réfère-t-il ? Les animaux qui servent de masque ont-ils une signification ?

C’est un mélange intéressant entre le huis clos et la télé-réalité.
Attendez, ne partez pas !
En parlant de télé-réalité, c’était surtout pour parler d’un système bien précis. En effet, ils sont filmés, et surtout leurs réactions sont observées par des tiers, dont nous ne savons rien. De plus, ils vont devoir voter pour l’un d’entre eux, toutes les heures. Celui qui aura le plus de votes… mourra !
Pour le moment, nous ne connaissons que le passé de deux personnages. Des histoires qui diffèrent, mais qui ont le même final : des regrets… Qu’en est-il des autres ?

Que dire, excepté que j’ai aimé ? Certes, cela peut paraître redondant par rapport à Doubt, mais je ne me lasse pas de ce genre d’histoires. Et puis, j’ai envie de connaître le moteur de ce kidnapping (j’ai une piste, à voir si elle se confirme).
Pour le moment, 3 tomes sont sortis au Japon, et la série est encore en cours. Quant au tome 2, il sortira en France le 8 septembre 2011. J’ai hâte de l’avoir, parce que là ce n’était vraiment qu’une mise en bouche !

Publicités

10 responses to “Judge, tome 1, de Yoshiki Tonogai

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :