L’Ecole des Saveurs, d’Erica Bauermeister

Présentation de l’éditeur :
Un jour, la petite Lilian se lance un défi fou : si elle parvient à sortir sa mère, qui vit coupée du monde, de son chagrin en cuisinant, elle consacrera son existence à la gastronomie. La magie d’un bon cacao aux épices opère et, une vingtaine d’années plus tard, Lilian anime tous les premiers lundis du mois un atelier de cuisine dans son restaurant. L’Ecole des saveurs réunit des élèves de tous horizons. De l’automne au printemps, ils vont partager tentatives culinaires et aspirations cachées, découvrir la force insoupçonnée des parfums et des épices, capables par leur douceur ou leur piquant d’éveiller des ardeurs inconnues et de guérir des peines anciennes… Sensuel et savoureux, ce roman culinaire fait la part belle aux cinq sens, et dépeint avec justesse la passion et la patience de ceux qui comprennent le langage secret de la cuisine.

Éditeur : Le Livre de Poche
Année d’édition : 2011
Langue : Française
Nombre de pages : 244

Avis (très) personnel :
Bien que j’avais entendu parler de ce livre, il y a quelques temps déjà, l’engouement des miss Guu et Lalou m’a donné encore plus envie de lire ce livre, qui me semblait délicieux. Et puis, avez-vous vu cette couverture ? Voluptueuse, sensuelle, gourmande. Tout ce que l’on devrait (faire) ressentir en dégustant de bons plats.

Lilian est une jeune femme qui a réussi à redonner vie à sa mère grâce à la cuisine. Nous observons donc un bout de son enfance, sa découverte des aliments, des épices, des plats. Puis, l’histoire se passe au moment présent, Lilian est devenue adulte et donne même des cours de cuisine. Ce sont des cours de cuisine hebdomadaires. Le groupe qui y participe est composé de 8 personnes, venues pour une raison particulière ou pas. Chaque chapitre correspond à un protagoniste en particulier. Nous en apprenons plus sur eux, leur passé, les évènements qui ont fait ce qu’ils sont maintenant, leur présent tout simplement. Des tranches de vie qui paraissent très réelles, proches de nous.

Ce roman m’a donné envie de cuisiner, trouver le bon plat qui ferait rêver ma moitié. J’avais parfois envie de fermer les yeux et d’imaginer la saveur que pouvait avoir tel ou tel aliment, plat, dessert. Quand le dernier mot fut lu, j’étais un peu triste, j’aurai aimé poursuivre mon chemin avec eux, savoir ce qu’ils deviennent.
J’adorerai avoir un cours de cuisine, avec un prof tel que Lilian, ou découvrir un restaurant comme le sien !
Je le conseille totalement !!!!!

Publicités

25 responses to “L’Ecole des Saveurs, d’Erica Bauermeister

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :