Archives quotidiennes : 16 juin 2011

Les grands détectives n’ont pas froid aux yeux, de Kyôtarô Nishimura


Présentation de l’éditeur :
Que diable Maigret, Ellery Queen et Hercule Poirot sont-ils allés faire à Tôkyô ? En les invitant, M. Sato a son idée : se faire voler deux millions de dollars, sous leurs yeux. Quel plaisir d’offrir à ses détectives favoris le luxe d’une enquête sur le vif… Bien entendu, un vieux détective japonais est de la partie : Kogorô Akechi, le héros d’Edogawa Ranpo.

Éditeur : Picquier Poche
Année d’édition : 1997
Langue : Française
Nombre de pages : 243

Avis (très) personnel :
Dans ce roman, se réunissent de grands et célèbres détectives. Hélas, moi qui revendiquais ma passion pour les romans policiers, je n’ai lu que les histoires du détective belge ! Quant aux autres, je ne les connaissais que de nom : Ellery Queen (que je pensais être une femme, à cause de son nom ^^’), Maigret (dont j’ai dû voir un bout d’épisodes à la télé), et Kogorô (dont je ne connais que l’homonyme Mouri Kogorô!).

Mais, c’est à cause d’eux, que j’ai choisi ce titre. J’avais envie de voir comment un roman policier pouvait se dérouler avec autant de détectives (allaient-ils se crêper le chignon ?). Je n’ai pas été déçue ! J’étais même ravie. Cela se déroule comme un roman policier, pas vraiment beaucoup d’action (contrairement à un thriller), mais j’ai trouvé que les détectives étaient bien décrits (au niveau psychologique). Bon, je ne peux dire ça que de Poirot, vu que je n’ai pas encore lu les autres. Pour les puristes, c’est certain que cela ne colle pas non plus à 100%, mais dans l’ensemble, ça va. L’auteur fait souvent appel aux divers titres où les détectives apparaissent, des petites anecdotes, qui m’ont donné envie de découvrir les deux autres détectives. Surtout que des titres sont donnés, je ne choisirai pas à l’aveuglette.

Quant à l’histoire en elle-même, elle est intéressante. Il y a même un défi au lecteur de la part d’Ellery Queen, pour essayer de trouver le coupable, car tous les indices sont présents. Mais, j’ai eu la flemme de le faire ^^’ Apparemment, c’est une méthode très souvent utilisée par ce détective. Méthode n’est peut-être pas le mot… Davantage un jeu pour les méninges de ces chers lecteurs ! J’avoue, je me déclare coupable de ne pas avoir joué le jeu, j’ai tout de suite lu l’explication du pourquoi du comment, mais qui donc a fait cela.
Par ailleurs, j’ai bien aimé les mises en parallèles sur les méthodes japonaises et étrangères (occidentales), ainsi que sur les diverses mentalités.

En conclusion, j’ai été ravie de lire ce roman policier, où sont regroupés trois célèbres détectives (mais où est passé Sherlock Holmes ?!). Détectives dont j’ai hâte de lire leurs aventures.

Publicités