Les Voies de l’Ombre, tome 2 : Stigmate, de Jérome Camut & Nathalie Hug

Présentation de l’auteur :

Quand un monstre fascinant et obscène prend la parole et surgit à nouveau face à ses anciennes victimes, elles n’ont pour seules issues que la fuite, la mort… ou les « voies de l’ombre », le système implacable d’un criminel qui leur dévoile en chuchotant les secrets de sa folie.
« J’ai de l’amour pour mes chiens d’attaque. Certains il a fallu les tabasser, d’autres pas.
Il n’y a pas de règles. C’est ça l’extraordinaire chimie de la nature humaine. C’est passionnant.
Approche-toi, ami voyeur. Et n’aie pas honte de ton vice. Viens pénétrer le monde d’un artiste du crime. Il est temps que je me présente et que j’offre ma réflexion à la multitude. »

Éditeur : Le Livre de Poche
Année d’édition : 2008
Langue : Française
Nombre de pages : 601

Avis (très) personnel :

Voilà la suite de Prédation, livre que j’avais beaucoup aimé ! Comment ne pas résister à la suite ?

Dans ce livre, nous pouvons observer la façon dont les victimes de Kurtz réagissent après avoir été libérées de leur geôlier… Paranoïa, pardon, vengeance, folie sont des comportements qui y sont représentés. Certains sont assez effrayants, je trouve.

Ce tome est découpé en trois parties, qui sont elles-mêmes entrecoupées d’extraits du livre écrit par Kurts, Les Voies de l’Ombre. Au début, les protagonistes sont assez nombreux : policiers, suspects, victimes. Mais, la dernière partie est centrée sur les trois personnages, les plus importants, que je ne citerai pas ^^ D’ailleurs, j’ai trouvé que c’était la plus intéressante, psychologiquement parlant !

Comme m’avaient prévenue les auteurs, Kurtz est très présent dans ce deuxième volet. On observe sa transformation physique (d’ailleurs, je pensais que c’était un bad boy sexy, mais que nenni !), sa façon de penser, qui est un peu tordue, de l’inhumanité qu’il exprime. Je suis fascinée par ce psychopathe, fascination certes un peu malsaine. Tout le long de cette lecture, je me demandais ce qu’il recherchait exactement, ce qu’il voulait démontrait (car ce sont des expériences qu’il effectue depuis le début de cette tétralogie). Je pense donc que pour bien saisir l’ensemble du tome 2, il faut avoir lu le premier tome.

Juste un tout petit point négatif : l’utilisation du nom ou du prénom pour un même personnage est troublante… Je ne savais pas si l’on parlait dudit personnage, ou d’un autre…

Comme vous le voyez, je suis conquise par l’écriture de Jérôme Camut et Nathalie Hug! La suite, Instinct, se trouve déjà dans ma PAL ^^

Publicités

6 responses to “Les Voies de l’Ombre, tome 2 : Stigmate, de Jérome Camut & Nathalie Hug

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :