L’Alerte Ambler, de Robert Ludlum


Présentation de l’éditeur :

Bienvenue à Parrish Island, petite île paisible au large des côtes de Virginie : son musée local, sa faune, sa flore… et son centre psychiatrique top secret, où végètent d’anciens espions américains devenus fous. A moins qu’ils n’aient été enfermés là parce qu’ils représentaient une menace pour le gouvernement… Hal Ambler est l’un de ces prisonniers. Une chose est sûre : il n’est pas fou. Pour le reste, mystère. Lui-même ne sait pas comment il s’est retrouvé là. Et il ne reconnaît pas son propre visage… Ambler parvient à s’évader et, la mort aux trousses, se lance à la poursuite de… lui-même. Il comprend alors que « Hal Ambler » n’existe pas. Personne n’a jamais entendu parler de lui – et pourtant tout le monde paraît déterminé à le supprimer.
Pourquoi ?
C’est ce qu’il devra découvrir, au péril de sa vie – et de celle de millions d’autres personnes.

 

Editeur : Le Livre de Poche
Année d’édition : 2009
Langue : Française
Nombre de pages : 604

 

Avis (très) personnel :

Nous suivons Harrison Ambler, aka Hal Ambler, également appelé Tarquin. Il s’est évadé d’une prison psychiatrique, Parrish Island.

Pendant tout le roman, Hal essaie de savoir qui il est réellement. En effet, il s’est rendu compte que son nom Harrison Ambler ne ressortait aucune donnée, quelques soient les bases de données sur Internet, voire sur les Services secrets. Existe-t-il ? Qui est-il donc ? Mis à part qu’il a une capacité extraordinaire à décrypter les émotions des personnes, à savoir reconnaître la vérité du mensonge (un vrai détecteur de mensonge), nous ne savons pas grand chose sur lui. Dans sa recherche, dans son périple (hé oui, il est très recherché, presque tout le monde veut sa peau), il sera secondé par Laurel Holland, une infirmière qui l’a aidé à s’évader, ainsi que par d’autres personnes. Pendant chaque chapitre, nous avons quelque fois des histoires en parallèle, narrant diverses actions, qui nous permettent d’en connaître un peu plus sur ce qui se trame.

Bien que l’histoire soit intéressante (je me doutais un peu de la fin quand même…), j’ai trouvé que c’était trop long. Je me suis parfois ennuyée. Je ne m’attendais pas vraiment à ce type de thriller. Je pensais à une intrigue plus sanglante, plus mortelle. Ici, c’est davantage la recherche de la réelle identité de Hal. Il y a, bien sûr, de l’action, mais pas celle que j’attendais, et celle dont je raffole.

Petite précision : Robert Ludlum est l’auteur de la série Jason Bourne. Que je n’ai pas lue ^^’ Cependant, j’avais lu Opération Hadès, qui m’a davantage plu ! (dont je viens apprendre que c’est le premier tome de la série Covert-One, soit le Réseau Bouclier)


3 responses to “L’Alerte Ambler, de Robert Ludlum

  • Natacha

    J’ai l’impression que c’est la mode d’écrire des histoires dans cette veine depuis 10 ans ! A croire, que les auteurs n’arrivent à se renouveler ! =)

  • Mr Erato (ou l'homme)

    J’ai bien aimé le lire mais il est vrai que ma mémoire étant défaillante j’ai cru reelement « lire » le début de la trilogie Jason Bourne. Un peu plus tard j’ai enfin compris que c’etait pas ça …

    Par contre j’avais adoré « Opération Hades »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :