A little princess, de Frances Hodgson Burnett

Présentation de l’éditeur :

Alone in a new country, wealthy Sara Crewe tries to settle in and make friends at boarding school. But, when she learns that she’ll never see her beloved father again, her life turned upside down. Transformed from princess to pauper, she must swap dancing lessons and luxury for hard work and a room in the attic. Will she find that kindness and generosity are all the riches she truly needs?

 

Éditeur : Penguin Books
Année d’édition : 2008
Langue : Anglaise
Nombre de pages : 294

 

Avis (très) personnel :

Qui ne connaît pas cette histoire ? Du moins, pour ceux de ma génération, peu de personnes ont raté l’adaptation en dessin animé. Je vous avouerai que j’étais scotchée devant ce DA, et je me souviens encore du générique ! Comme pour Mary Poppins, je ne savais pas que c’était une adaptation d’un livre A little princess (soit Une petite princesse en VF).

L’histoire débute en Angleterre, au début du 20ème siècle. M. Crewe emmène sa fille, Sara, dans un pensionnat pour jeunes filles par Miss Minchin. Dès le début, les rôles des personnages sont assez bien définis et ne changent pas vraiment au cours de l’histoire. Miss Minchin, la directrice, n’approuve pas l’intégration de Sara dans son école, cependant son père est riche, elle ne peut donc refuser cette importante rentrée d’argent ! Hé oui, c’est une vieille femme très intéressée. Sa soeur, Miss Amelia, bien que plus gentille, n’a pas la force de la contrarier. Quant à Sara, c’est une enfant gentille, perspicace, généreuse comme pas deux, très mature pour son âge (11 ans). Même après un terrible événèment, même lorsqu’elle sera relayée au rôle de bonne-à-tout-faire dans la pension de Miss Minchin, elle gardera sa force, ainsi que toutes les qualités précitées, elle ne fléchira pas. Dit comme cela, Sara donne l’impression d’être une petite fille parfaite, mais ce n’est pas le cas. Elle a parfois quelques accès de colère, elle sous-estime un peu son amie Ermengarde (lorsqu’elle est devenue pauvre). Son plus gros atout, son imagination ! Elle arrive à la communiquer à toutes celles qui l’écoutent (« Et si j’étais une princesse, comment réagirais-je ? », « Et si cette bouchée de ce pain était en fait un dîner entier ? »). C’est grâce à sa capacité de rêver, de faire « comme si », qu’elle arrive à tenir, malgré la faim qui la tiraille et les misères que lui font les autres. Bon, pas que grâce à ça, mais une grande partie quand même !

En parallèle de l’histoire de Sara, le lecteur suit celle de ses voisins, surnommée la Grande Famille et le monsieur Indien. Ce dernier essaie de retrouver une petite orpheline à l’aide du père de la Grande Famille. Ces deux histoires vont parfois se croiser (lorsque Sara les rencontre, les voit de loin), pour enfin se rejoindre entièrement.

Connaissant déjà l’histoire de par le dessin animé, je savais à l’avance ce qui allait se passer. Je redoutais l’évènement qui va faire plonger Sara. Mais, passé cela, l’histoire est très facile à lire. J’étais plongée dedans, et mon imagination vagabondait et se référait surtout (et encore) au dessin animé. Il faut avouer que l’image de Sara dans ce dernier était plus sympathique que sur les dessins du livre. Dessins qui sont, à mon goût, bien trop sombres. Quant au personnage de Sara, je ne me suis pas vraiment identifiée (ou bien ne serait-ce que par moment), elle était justement un peu trop parfaite, mais j’ai beaucoup aimé imaginer avec elle.

Bref, j’étais contente de retrouver l’univers de Sara ! Je pense également lire la suite, écrite par Hilary McKay, Les Petites Pensionnaires.


10 responses to “A little princess, de Frances Hodgson Burnett

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :