L’Education d’une fée, de Didier van Cauwelaert

Présentation de l’éditeur :

Que faire lorsque la femme de votre vie décide de vous quitter parce qu’elle vous aime?
Comment sauver le couple de ses parents quand on a huit ans?
Une fille à la dérive peut-elle devenir une fée parce qu’un petit garçon a décidé de croire en elle?
Avec la force, l’humour et le style qui ont fait le succès de tous ses romans, Didier van Cauwelaert, prix Goncourt pour « Un aller simple », nous montre une fois encore comment le quotidien le plus cruel peut basculer dans le merveilleux, et la détresse ouvrir le chemin d’une seconde vie.

 

Éditeur : Le Livre de Poche

Année d’édition : 2002

Langue : Française

Nombre de pages : 222

 

Avis (très) personnel :

Après avoir lu Un aller simple, j’avais envie de connaître d’autres écrits de Didier van Cauwelaert. Ma best ayant L’Éducation d’une fée, dans sa bibliothèque, elle me l’a donc prêté !

Dans cette histoire, nous avons deux points de vue, qui vont s’alterner : ceux de Nicolas et de César (ou plutôt Sézar). Comme les focalisations sont de type interne, j’avais au début quelques difficultés à savoir qui parlait, si les deux histoires allaient être liées ou pas… Puis, cela n’est plus aussi gênant, il faut juste faire une gymnastique du cerveau !

J’ai aimé cette histoire d’amour, même si je reste dubitative sur les raisons du comportement d’Ingrid, même si les pensées paranoïaques de Raoul m’ont un peu agacée (pensées que je peux, malgré tout, comprendre). C’est fou à quel point Raoul est amoureux d’Ingrid…

En plus de cette histoire, le lecteur peut voir, à travers les chapitres la concernant, l’histoire de la protagoniste Sézar, qui sera liée à celle de Raoul. Sézar qui est une fille incroyable je trouve, qui joue le jeu pour faire plaisir à un petit garçon, qui croit tant en elle.

 

C’est donc le deuxième livre que je lis de Didier van Cauwelaert, et je ne sais pas si cela se ressent mais je suis encore conquise par son écriture, son style. Je suis bien partie pour lire ses autres romans !

 

Citations :

« Si je reprenais le fil de son raisonnement, j’en arrivais à la conclusion qu’elle me quittait parce qu’elle m’aimait toujours. »

 

Lien Bibliomania :


11 responses to “L’Education d’une fée, de Didier van Cauwelaert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :