Destination Islande avec …

L’Homme du lac, d’Arnaldur Indridason !

Présentation de l’éditeur :

Il dormait au fond d’un lac depuis soixante ans. Il aura fallu un tremblement de terre pour que l’eau se retire et dévoile son squelette, lesté par un émetteur radio recouvert d’inscriptions en caractères cyrilliques à demi effacées. Qui est donc l’homme du lac ? L’enquête révèlera au commissaire Erlendur le destin tragique d’étudiants islandais confrontés aux rouages implacables de la Stasi.

 

Editeur : Points

Année d’édition : 2008

Langue : Française

Nombre de pages : 406

Avis (très) personnel :

Pour cette destination nordique, j’ai choisi de lire un auteur de ce pays. Et comme j’aime beaucoup le genre policier, mon choix s’est porté sur Arnaldur Indridason, que je ne connaissais pas du tout.

Dans ce livre, il y a deux histoires en parallèle qui, on s’en doute, vont se rejoindre. D’un côté, nous avons l’équipe en charge de l’enquête de l’homme retrouvé dans le lac, dirigée par Erlendur Sveinsson. Et de l’autre, nous avons un protagoniste, Tomas, qui semble être le coupable. Ce dernier nous narre son histoire, à l’aide flash-backs : sa jeunesse en Islande, puis à Leipzig, durant la guerre froide.

Dès le début, le lecteur peut sentir que les principaux protagonistes (Erlendur, Sigurdur Oli, Elinborg) se connaissent, car ils font référence à certains évènements du passé. Ce n’est qu’après ma lecture et quelques recherches, j’ai appris que L’Homme du lac est la sixième aventure du commissaire Erlendur Sveinsson, sachant que les deux premiers tomes de la série n’ont pas été traduits en France. Je n’ai pas éprouvé une très grande sympathie envers Erlendur. Peut-être à cause de ses réactions vis-à-vis de ses enfants, des personnes interrogées, susceptibles de l’aider dans son enquête. Et puis, je le trouve assez buté. Néanmoins, j’aimerai connaître davantage son passé !

Concernant le point de vue de Tomas, je me suis un peu perdue dans les noms de ses camarades d’université… J’étais parfois obligée de revenir en arrière pour me rappeler l’identité de certains personnages. Outre cela, j’ai trouvé son histoire très intéressante au niveau historique et politique. Car je dois vous l’avouer, je n’écoutais pas vraiment mes cours d’histoire au lycée, alors la Guerre froide, cela m’est passé un peu au-dessus de la tête. Ne vous méprenez pas, j’aime beaucoup les livres historiques, cela me permet de me refaire une culture générale ^^ J’ai parfois même préféré lire les passages de Tomas !

J’ai aimé les notes du traducteur sur certaines spécificités islandaises, surtout au niveau des patronymes. J’en avais de vagues souvenirs.

En tout cas, ce policier à fond politique m’a bien plu. Et je retenterai bien l’expérience avec le troisième tome des aventures de ce commissaire ^^

 

Participent à cette destination : Véro ; Sookee ; Frankie ; Scor13 ; Bambi ; Lexounet ; Lynnae ; Setsuka ; Flof13 ; Estellecalim ;

Citations :

« Erlendur les examina, lui, sa tenue impeccable et ses ongles manucurés, en se demandant si le bonheur avait la faculté de rendre les gens stérilement emmerdants. »

« L’intérêt qu’il portait à la résolution des disparitions confinait-il à l’aveuglement ? »

« Il avait, comme lui, pris conscience que la vérité n’était pas unique, univoque et socialiste, mais qu’au contraire, il n’existait aucune vérité simple et unique. »

« Peut-être le lac de Kleifarvatn s’était-il vidé dans le seul but de jeter la lumière sur un crime passé. »


Lien Bibliomania :

Publicités

15 responses to “Destination Islande avec …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :