Deadman Wonderland, tome 1, de Jinsei Kataoka

Présentation de l’éditeur :

Deadman Wonderland, la prison d’où on ne revient pas ! Ganta est accusé d’avoir tué tous les élèves de sa classe.
Il est incarcéré à la prison Deadman Wonderland. Pour gagner des jours de vie supplémentaires, les détenus doivent s’affronter dans des épreuves mortelles ! Ganta parviendra-t-il à rester en vie ?

 

Éditeur : Dark Kana

Année d’édition : 2010

Langue : Française

Nombre de pages : 208

 

Avis (très) personnel :

Acheté il y a quelque temps par M. Erato, ce manga est resté sur une pile de mangas qu’il m’avait conseillés ^^ Mais, après avoir lu la chronique d’Archessia, sur ce manga, j’ai eu très envie de le lire ! Ce que j’ai fait, bien sûr.

Le principal protagoniste dans cette histoire est Ganta, un jeune collégien. Celui-ci va assister à la mort de toute sa classe, par un homme, L’Homme en rouge. Ganta sera, malgré tout, accusé de ce meurtre atroce. Il va, à partir de là, intégrer une prison privée : Deadman Wonderland. Dès le début, le lecteur sent que cette prison n’est pas comme les autres. En effet, dans cet établissement, pour (sur)vivre, il faut gagner des points (1 CP = 1 yen). Ces points permettent d’acheter de la nourriture, des bonbons essentiels ou tout autre objet de confort.

Comment gagner des points ? Les prisonniers vont devoir participer à des épreuves et les réussir, devant un public en délire. Une sorte de spectacle. Sauf que la compétition peut être mortelle…

Ce premier tome permet de planter le décor. Ce qu’est Deadman Wonderland (DW pour les intimes). Les épreuves mis en place. La particularité de Ganta (je ne vous en dis pas plus). Malgré cet environnement étrange et effrayant, ce dernier va se faire deux amis (Shiro, une fille assez dingue, et Yô, un garçon inquiétant sous ses airs innocents). Mais qui sont-ils réellement ?

J’ai beaucoup aimé l’idée : une prison un peu futuriste, avec des pratiques quelque peu bizarres. Des épreuves comme dans un show, présentées devant une foule de spectateurs, enthousiastes. A part Ganta, ses deux amis et une autre personne, j’ai trouvé que les autres prisonniers étaient assez caricaturaux (1 alpha et le troupeau).

J’ai hâte de lire le prochain tome, que je devrais avoir dimanche prochain ! En Japon, cette série a actuellement 8 tomes en cours. Quant en France, le quatrième tome devrait sortir en février 2011.

 

Lien Bibliomania :


7 responses to “Deadman Wonderland, tome 1, de Jinsei Kataoka

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :