Les cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut, de Mitch Albom

Présentation de l’éditeur :
Pendant des années, le vieil Eddie, petit bonhomme trapu de 83 ans, a veillé au bon fonctionnement des attractions de la fête foraine de Ruby Pier. Comble de l’ironie, c’est ici qu’il vient tout juste de mourir, écrasé sous la nacelle d’un manège alors qu’il tentait de sauver la vie d’une fillette…
Arrivé dans l’au-delà, le défunt se retrouve embarqué sur un vaste océan multicolore et multiforme où, comme dans un rêve éveillé, il va faire cinq rencontres bouleversantes et déterminantes : avec Marguerite, son amour perdu, mais aussi son ancien capitaine d’infanterie, une vieille femme aux cheveux blancs, un mystérieux homme bleu et une toute jeune Asiatique détenant, dans ses petits doigts atrocement brûlés, le secret d’Eddie et de sa destinée…

 

Éditeur : Pocket
Année d’édition : 2006
Langue : Française
Nombre de pages : 216

 

Avis (très) personnel :
La malédiction des livres courts a été rompue !

 

Hé oui, j’ai beaucoup aimé ce livre, ainsi que le personnage du vieil Eddie.
Les chapitres sont assez court, mis à part le premier (qui décrit la dernière heure d’Eddie), et faciles à lire. J’ai trouvé ce livre touchant. On n’est pas obligée d’y adhérer, mais j’aime cette vision de la mort. Des évènements positifs ou négatifs peuvent en engendrer d’autres. Un peu l’effet papillon ! En fait, tout ce que ce vieil homme a entrepris dans sa vie (ce qu’il a raté, manqué) a servi quelque chose. Il en sait également plus sur sa famille, sur lui-même, sur ce qu’il est. On se rend compte que tout a un sens.

 

Dans ce livre, cette phrase « Notre vie sur terre n’est jamais qu’un commencement » m’a rappelé Bernard Werber et sa pentalogie des Thanatonautes, des Anges et des Dieux. J’aime beaucoup cette phrase.

 

Citation1 P46 :

« Les gens pensent au Ciel comme à un jardin paradisiaque, un endroit où ils peuvent flotter sur des nuages, paresser dans des rivières ou au sommet d’une montage. »

 

Citation2 P105 :

« Voilà ce que représente le Ciel selon moi : un endroit où l’on peut tirer la leçon des jours précédents. »
 

 

Nombre de livres lus : 6 / 68
Publicités

4 responses to “Les cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut, de Mitch Albom

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :