Odd Thomas, tome 2 : L’ami Odd Thomas, de Dean Koontz

Présentation de l’éditeur :
Odd n’a jamais demandé à pouvoir communiquer avec les morts. Pourtant, lorsque son ami Danny se fait kidnapper, son étrange pouvoir va lui permettre de suivre à la trace les mystérieux ravisseurs dans une incroyable course-poursuite aux frontières de l’Au-delà… Seulement son magnétisme psychique n’a pas que des avantages, et ce qui l’attend dans cet entre-deux monde fera trembler même les esprits les plus malveillants.
Le personnage d’Odd Thomas ensorcelle tellement l’âme et le coeur des lecteur qu’il continue à vivre une fois le livre refermé. Avec L’Ami Odd Thomas, Dean Koontz démontre une fois encore son talent en alliant ingénieusement suspense, terreur, aventure et mystère – un nouvel opus à la mesure de L’Etrange Odd Thomas.

Editeur : JC Lattès
Année d’édition : 2010
Langue : Française
Nombre de pages : 347

Avis (très) personnel :
La couverture de ce livre est magnifique, je trouve. Cela ne se voit pas vraiment sur la photo, mais elle est légèrement brillante, irisée.

Le premier chapitre nous plonge directement dans le bain. Nous observons ce jeune homme, Odd Thomas, qui voit les morts, avant que ces derniers ne partent vers l’Au-delà. Il est également pourvu d’un magnétisme psychique. Je me suis progressivement attachée à ce personnage. A ce jeune homme d’une vingtaine d’années. Et, puis il a la chance de pouvoir voir Elvis ! The King quand même !
Lorsqu’Odd part à la recherche de son meilleur ami, Danny, les descriptions de l’environnement (les tunnels, surtout) m’ont permis d’être complètement dans l’histoire. Néanmoins, à certains moments, il y avait beaucoup de descriptions, ce qui était gênant…
Datura, celle qui a fait kidnapper Danny, dans le but qu’Odd lui obéisse. Datura, à la fois belle et vénéneuse, comme la plante du même nom. Je l’ai trouvé énervante. Non pas parce que c’est LA méchante de l’histoire, mais parce qu’elle raconte des histoires surnaturelles, pensant qu’Odd les connait. Et lorsque ce dernier montre son ignorance, elle l’assène d’un « Menteur ! » … J’ai bien aimé que les termes vaudous (« gros bon ange », « ti bon ange », « Cheval ») soient expliqués à la toute la fin. Car nous nous retrouvons à penser comme Odd, lorsqu’elle lui en parle : « Mais de quoi peut-elle bien parler ?! », « Elle est folle ! » ^^
Le rythme était assez soutenu. Et l’écriture assez fluide, malgré quelques longueurs au niveau des descriptions.

Ce qui m’a légèrement chiffonnée, c’est le fait qu’Odd fait référence à certaines choses (l’origine de son prénom, son aversion pour les armes à feu) qu’il a dites dans le tome précédent, et que donc il ne les répètera pas… C’est assez frustrant de ne pas savoir. C’est donc pour cela que je lirai sûrement le tome 1 d’Odd Thomas !


Citation P82 :
« La question complète comprend en réalité trois parties. Un : qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez les hommes ? Deux : qu’est-ce qui ne tourne pas rond dans la nature, avec ses plantes empoisonnées, ses prédateurs, ses tremblements de terre, ses inondations ? Trois : qu’est-ce qui ne tourne pas rond avec le temps cosmique pour nous spolier ainsi de tout ? »


Merci à Livraddict et aux éditions Jean-Claude Lattès de m’avoir fait confiance, pour ce partenariat.
Nombre de livres lus : 3/68
Publicités

11 responses to “Odd Thomas, tome 2 : L’ami Odd Thomas, de Dean Koontz

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :