Guerre à Harvard, de Nick McDonell

Présentation de l’éditeur :

Alors que gronde la guerre en Irak, son écho feutré résonne dans les couloirs de Harvard. Mark, fondateur de Facebook, Will, engagé comme réserviste, Quinn et Izzy, jeune couple à problèmes, Jenny, la fille aux cheveux roses et Nick, notre narrateur, nous entraînent dans la réalité de ce prestigieux campus. Entre la CIA qui vient débaucher des cerveaux et les soirées arrosées, McDonell fait émerger les préoccupations et les indifférences de cette génération. Dans la lignée d’un Bret Easton Ellis, il dresse le portrait percutant d’une jeunesse nourrie à FoxNews et aux jeux vidéo qui tente d’oublier la guerre, au risque de s’oublier elle-même.


Editeur : Flammarion
Année d’édition : 2008
Langue : Française
Nombre de pages : 95

Avis (très) personnel :

J’ai emprunté ce livre à mon frère (hé oui toujours lui ^^). Il ne m’en a rien dit (comme pour L’Ecume des jours). Quant au résumé, il dit tout ce qui se passe dans le livre. C’est-à-dire pas grand-chose…



Cela récapitule le quotidien des étudiants de l’université de Harvard. Les cours, l’alcool, les fêtes, la cafèt’, encore l’alcool, la remise des diplômes, la guerre (de temps en temps)… Je pensais qu’il y aurait les avis des différents élèves sur la guerre en Irak. Or, ce n’est pas le cas. Mais, peut-être est-ce dû au fait que, justement, ils n’y pensent pas du tout ? Peut-être est-ce le but de ce livre ? J’avoue que, par exemple, je ne m’intéresse pas vraiment à l’actualité.


Pour être franche avec vous, je n’ai pas aimé ce livre. Il ne m’a pas séduite… J’étais bien contente que ce livre ne soit pas épais (il m’a fait un aller-retour en transports en commun), car j’ai un peu l’impression d’avoir perdu mon temps.



Il y a malgré tout quelques phrases qui m’ont sourire telles que


Citation P33 :


« Comme ce dicton sur les femmes de Harvard : Saine d’esprit, sexy et célibataire, aucune femme de Harvard ne peut être les trois à la fois. Lui [un des étudiants] disait qu’il pouvait être sobre, amoureux et travailleur, mais jamais les trois en même temps. »


7 responses to “Guerre à Harvard, de Nick McDonell

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :