Archives quotidiennes : 24 mai 2010

Mary Poppins, de Pamela Lyndon Travers

Présentation de l’éditeur :
A blast of wind, a house-rattling bang, and Mary Poppins arrives at Number Seventeen Cherry-Tree Lane. Quicker than she can close her umbrella, she takes charge of the Banks children – Jane, Michael, and the twins – and changes their lives forever.
Unlike other nannies, Mary Poppins makes the most ordinary events extraordinary. She slides up banisters, pulls all manner of wonders out of her empty carpetbag, and banishes fear or sadness with a no-nonsense « Spit-spot ». Who else can lead the children on one magical adventure after another and still gently tuck them in at the end of the day? No one other than the beloved nanny Mary Poppins.
Présentation de l’éditeur Le Livre de Poche :
Mary Poppins, la nouvelle gouvernante des quatre enfants Banks, est vraiment très spéciale ! Elle monte l’escalier sur la rampe, ouvre un sac vide et en tire un lit pliant, verse de la même bouteille du sirop de citron, de la glace à la fraise, du lait et du punch au rhum. La fantaisie, le merveilleux et l’extravagance viennent soudain bouleverser la vie quotidienne de toute la famille. Premier roman de Pamela Lyndon Travers, publié en 1934, Mary Poppins obtient un immense succès et sera traduit dans plus de vingt langues. En 1964, ce roman fait l’objet d’un film musical, produit par les studios Disney.

Editeur : Odyssey Classics Harcourt
Année d’édition : 1997
Langue : Anglaise
Nombre de pages : 209

Avis (très) personnel :
J’ai vu le film Mary Poppins il y a… pfiouu… bien des années ! Je devais être en primaire… Il fait partie de ces films, dont je ne me lasse jamais de regarder. Ce n’est que tout récemment, j’ai su que ce film était une adaptation littéraire. Lors d’une virée dans une librairie anglaise, j’ai sauté sur l’occasion et j’ai acheté ce livre ^^

Il n’y a pas vraiment de fil conducteur dans ce livre, contrairement au film, où Mary Poppins fait en sorte que M. Banks soit plus présent pour ses enfants. Chaque chapitre, soit chaque histoire, correspond à peu près à une journée. Journée un tant soit peu extraordinaire. Journée où les enfants se demandent s’ils n’ont pas rêvé.

J’ai trouvé que Mary Poppins, dans le livre, est assez narcissique et pas très commode. Je me demandais même parfois pourquoi Jane, Michael voulaient qu’elle reste avec eux. Et puis, en fin de compte, ils vivent des histoires tellement incroyables, abracadabrantesques, que je les comprends tout à fait ^^ Histoire où, la nuit, au zoo, ce sont des êtres humains qui sont enfermés. Histoire de la vache qui danse. J’ai trouvé ces histoires magiques. Ca me fait retomber un peu en enfance… De plus, j’ai trouvé que c’était très compréhensible, facile à lire.

Bon, maintenant, il me faut une petite piqûre de rappel sur le film Mary Poppins !
Publicités