Archives de Tag: 15e arr.

Sadaharu Aoki

Connaissez-vous Sadaharu Aoki ? C’est un pâtissier japonais, qui est venu en France en 1991, nous faire découvrir ses oeuvres gourmandes. Il mélange avec succès les saveurs françaises et nippones.

Il a également réalisé des pâtisseries dans le cadre de la promotion de l’anime Yumeiro Patissiere, une jeune fille qui veut devenir justement pâtissière (d’ailleurs, pour l’avoir vu, c’est très cute, et surtout je craque pour les gâteaux et les fées de la pâtisserie !).

Ma première rencontre avec ce pâtissier s’est faite au Lafayette Gourmet. Son chou à la crème est une tuerie ! Ma BFF m’ayant vanté les mérites de son salon de thé, nous voilà parties avec nos +1 pour celui qui se trouve à côté du métro Ségur (L10). L’endroit est très épuré. Pas mal de gâteaux ont été vendus lors de notre arrivée…


Nous avons choisi un Sensuel, un Bambou, un Matcha-Azuki et un Croissant au Matcha. Le Sensuel, c’est le rouge/rose, aux fruits rouges et au chocolat. Le tout est légèrement acide. Le Bambou, c’est un mélange de thé vert et de chocolat noir. Je n’ai pas pu y goûter, mais cela avait l’air bon. Le Matcha-azuki (mon goûter ^^) est, comme le dit son surnom (oui surnom, car je ne connais pas du tout son vrai nom), un mélange de thé vert et de purée de haricots rouges. C’est japonisant, et très bon ! Quant au croissant au thé vert Matcha, à l’intérieur, il y a une sorte de pâte assez fine au matcha. C’est très étrange de voir un croissant vert…




Ces gourmandises ont été servies avec un Choc-o-lait Yuzu, un Choc-o-lait Matcha et deux Hoojicha. Les Choc-o-lait étaient servis avec une tasse de lait chaud. Celui au yuzu était pas mal, mais j’avais oublié que je n’aimais pas trop le mélange chocolat-orange (et la saveur du yuzu ressemble à l’orange). Je pense que j’aurais préféré manger ma pâtisserie avec du thé. En parlant de thé, leur théière est superbe !


Mais si vous n’avez pas le temps de grignoter quelque chose, vous pouvez toujours emporter chez vous les biscuits, gâteaux, chocolats et autres sucreries.


Ils vendaient, à l’occasion de l’Epiphanie, trois sortes de galettes : à la frangipane (classique), à la frangipane-thé vert matcha-marrons glacés et à la frangipane-thé vert matcha-rhum. C’est ce dernier que j’ai choisi (j’avoue à la base, je voulais une galette Ispahan de Pierre Hermé, mais il n’y en avait plus en boutique). C’est très bon ! Le mélange se marie parfaitement. Le goût du thé vert, assez amer, est léger, il en est de même pour celui du rhum.

Adresse :
35, rue de Vaugirard – 75006 Paris
Métro : Rennes
25, rue Pérignon – 75015 Paris
Métro : Ségur


Autour du Saumon

Autour du Saumon est une adresse que je connais depuis quelques temps, une adresse que j’aime beaucoup.
Il n’y actuellement que 2 restaurants dans Paris, et quelques boutiques dispersées un peu partout. Je ne connaissais que celui de Miron (vers Saint-Paul), et pour ce dîner avec les beaux-parents, nous sommes allés à celui de Convention. Les restaurants sont une petite partie de la boutique. Il faut donc réserver !

Comme vous pouvez vous en douter, c’est un restaurant spécialisé dans les poissons (et non, pas que des saumons), essentiellement fumés. Et, mis à part le foie gras, le saumon fumé est un de mes plats préférés !!

Nous avons commencé la dégustation avec un apéritif : whisky Nikka, kir royal, kir normal, porto rouge. Ces boissons ont été apportées avec des mises en bouche : des croustades suédoises garnies de rillettes de thon. C’était bon, croustillant et fondant… Il n’y en avait pas assez !



Mais heureusement, nous avons également pris une grande assiette apéritive, ainsi que 20g de caviar d’Aquitaine (c’était une bonne action, les euros reversés vont tout droit à une association et non dans les poches du fournisseur). Ma première dégustation de caviar… J’ai été surprise : c’est doux, légèrement salé (le serveur et responsable de salle nous indiquera plus tard que c’est dû à la jeunesse du caviar). Bref, c’est bon !

Quant à l’assiette apéritive, elle était composée de rillette de saumon, de tartare et de tarama. Je ne suis pas spécialement fan du dernier, mais les deux premiers mets… miam !! A tartiner sur du pain de mie blanc, du pain noir, avec une pointe de beurre d’Isigny.

Pour le plat de résistance, nous avons choisi un Autour du Saumon (composé de saumon fumé, mariné, sashimi de saumon frais (servi avec une sauce japonaise légèrement sucrée), tartare de deux saumons et saumon fumé à chaud) et un petite assiette de saumon fumé (une tranche de saumon fumé à la Norvégienne et à la Shetlandaise). Ces plats étaient accompagnés de pommes de terre soit à la sauce gravelax soit avec de la crème fraîche et du raifort.


Après tout cela, je n’avais presque plus faim pour un dessert. Donc, j’ai partagé un dessert avec Belle-maman : du pain perdu accompagné d’une boule de glace à la vanille. Les autres ont pris un thé gourmand et une tarte aux figues avec de la glace au lait d’amande.



Ce repas a été accompagné d’une bouteille de vin blanc et d’eau plate du Pays de Galles !

Et, à la fin, le responsable nous offre un verre de vodka ! Très sympa de sa part. On est ressortis conquis (enfin, je connaissais déjà, mais j’ai été conquise par ce resto de Convention). N’hésitez surtout pas à y aller !!

Adresse :
116, rue de la Convention – 75015 Paris
Métro : Boucicaut
60, rue François Miron – 75004 Paris
Métro : Hôtel de Ville


LIN pour l’Hôte

Depuis septembre, je n’arrêtais pas de passer devant ce resto, avant d’aller à mon cours de guitare. Le nom m’intriguait : Comment cela se prononce-t-il ? Li-ne pour l’hôte ? C’est asiatique ? Oh ho, ça ressemble à l’expression "l’un pour l’autre" ! Je n’ai pas demandé l’origine du nom du restaurant, mais je le ferais la prochaine fois !

En tout cas, ce n’est ni asiatique, ni français. Rien de toute cela. C’est créole ! Je l’ai appris, lorsque j’ai effectué ma résa sur Restopolitan (promo intéressante avec une entrée/plat ou un plat/dessert offert). D’ailleurs, juste un mot, la charmante personne qui s’occupe des réservations a eu la gentillesse de m’appeler le matin, pour me dire que le restaurant n’ouvrant que le soir le mardi, elle ne pourra confirmer la réservation que vers 18h (elle l’a fait à 17h ^^).

L’endroit est très intimiste, la cuisine se trouve au fond de la salle. Au rez-de-chaussée, se trouvent un peu moins d’une dizaine de tables. Au cours du repas, j’ai remarqué qu’il y avait également une salle à l’étage inférieur. En venant chez LIN pour l’Hôte, il vous faut prendre votre temps. En effet, il n’y a qu’une serveuse et qu’un cuisinier. Cela permet de discuter, bavarder et digérer entre les différents plats.


Pour commencer un ‘tit punch chacun.

Mon homme a choisi une entrée avec des gambas rôties au miel, accompagnées de taboulé. Cela sentait très bon. Et apparemment, il n’y avait pas que l’odeur ! C’était un peu épicé, et cela a bien plu. Mon ventre grognait, ne pouvant goûter à son entrée, je me suis rabattue sur le pain complet.

Ca y est, les plats arrivent (enfin !). Ce sera un filet mignon de porc, avec une sauce au miel, et un gratin de chayottes au curcuma. J’ai trouvé la sauce un peu froide, pourtant elle se mariait bien avec la viande, qui est très tendre. La chayotte est un légume, qui ressemble, je trouve, au navet. Je n’aime pas vraiment ce dernier, mais en gratin, la chayotte passe très bien. Peut-être est-ce la sauce au curcuma qui a bien joué son rôle (monsieur wiki dit que la chayotte est un cucurbitacé, qui a des propriétés amaigrissantes et régénératrices pour les cellules !). L’homme a, quant à lui, choisi le filet de capitaine, accompagné d’une mini cocotte de riz, et de tomates.



Le dessert a été délicieux, je n’avais quasiment plus faim (comme à chaque fois), mais je n’ai pu résister à leur moelleux noix de coco avec un coeur de fruits (que je n’ai pas réussi à déterminer), servi avec une chantilly au chocolat. Le chéri a pris un dessert composé de 3 grosses meringues aromatisées au fruits de la passion (!!), d’une crème anglaise toujours au fruit de la passion et d’un morceau de fruit de la passion. J’ai pu y goûter, c’est étonnant, et bon ^^


Le cuisinier a été très sympathique. Lors de l’addition en caisse, il a discuté avec nous, parlant de la carte Restopolitan, de motos, etc. Bref, très très accueillant !

Adresse :
49 rue Olivier de Serres – 75015 Paris
Métro : Convention / Porte de Versailles


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.